19 février 2009 / 06:51 / il y a 9 ans

LEAD 4 Technip - 2008 solide, prévisions 2009 jugées rassurantes

* Résultats 2008 supérieurs aux attentes

* Prévoit un CA 2009 de 6,1 à 6,4 mds d'euros

* Marge du Subsea vue entre 16% et 18% en 2009

* Le titre affiche une forte hausse

(actualisé avec conférence de presse)

par Benjamin Mallet

PARIS, 19 février (Reuters) - Technip TECF.PA a publié jeudi des résultats 2008 en nette hausse grâce aux performances de son activité Subsea (sous-marine) et a annoncé des perspectives pour 2009 jugées solides.

Le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers a indiqué qu'il s'attendait pour l'année en cours à un chiffre d'affaires stable ou en croissance modérée dans le Subsea et à une marge opérationnelle combinée Onshore/Offshore en progression, tandis que celle du Subsea devrait reculer et atteindre 16% à 18%, avec des investissements soutenus.

Il prévoit en outre un chiffre d'affaires total 2009 compris entre 6,1 à 6,4 milliards d'euros (au taux de change actuel) - ce qui représenterait une baisse de 15% à 19% environ - et souhaite poursuivre ses investissements pour se retrouver en position de force lorsque le marché redémarrera.

Technip, qui avait vu son exercice 2007 pénalisé par des charges exceptionnelles, a enregistré en 2008 un résultat net de 448 millions, multiplié par 3,5, un résultat opérationnel courant de 656,9 millions (x2,7), un Ebitda de 845,5 millions (x2,1) et un chiffre d'affaires de 7.481 millions (-5,1%).

Sa marge opérationnelle courante ressort à 8,8% contre 3,1% en 2007. Le groupe a ainsi dépassé ses objectifs de marge supérieure à 8% et de chiffre d'affaires d'environ 7,3 milliards d'euros.

Les analystes du consensus Reuters Estimates, arrêté au 18 février, anticipaient en moyenne un résultat net de 407 millions d'euros, un résultat opérationnel courant de 622 millions et un chiffre d'affaires de 7.336 millions.

Le groupe propose un dividende de 1,20 euro par action, inchangé, alors que le consensus tablait sur 1,43 euro.

"Ces bons résultats et la solidité des perspectives 2009 devraient être accueillis favorablement par le marché", a écrit dans une note Jean-Luc Romain, analyste chez CM-CIC. Les analystes d'UBS ont pour leur part estimé que le consensus serait revu à la hausse après les annonces de jeudi.

Vers 14h10, le titre gagnait 6,0% à 25,185 euros alors que l'indice sectoriel européen .SXEP progressait de 0,42%.

"INERTIE"

Technip, comme ses concurrents, doit faire face au recul des prix du pétrole et s'organiser pour parer aux retards d'investissements de ses grands clients, notamment dans l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels (sables bitumineux du Canada), dans le raffinage aux Etats-Unis et dans la pétrochimie.

Au 4e trimestre, ses prises de commandes ont atteint 1.203 millions d'euros, en net recul par rapport à la même période de 2007 (2.102 millions), avec un carnet de commandes de 7.208,4 millions d'euros (contre 9.389,5 millions à la fin 2007).

"L'inertie qui caractérise actuellement le processus de prise de décision (de nos clients) devrait perdurer jusqu'à la stabilisation de la demande d'hydrocarbure et des coûts - un horizon qu'il est difficile d'estimer compte tenu de la crise économique actuelle", a souligné le P-DG Thierry Pilenko.

"Nous pensons qu'il faut maintenir le cap et garder une vision à moyen-terme vis-à-vis des actifs que nous sommes en train de développer (...). Quelles que soient les conditions de marché, pour ceux d'entre nous qui ont les moyens de continuer à investir, il est important de garder ce cap", a-t-il ajouté.

Technip prévoit d'investir un maximum de 400 millions d'euros en 2009, contre 401 millions en 2008.

Il avait indiqué le 13 novembre, lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre, que son programme de dépenses d'investissement de 650 à 750 millions d'euros sur la période 2009-2010 était en cours de révision.

En 2008, le segment Subsea a enregistré une marge opérationnelle courante de 19,5% - contre un objectif de marge "sensiblement supérieure à 18%" - tandis que la marge combinée des segments Offshore et Onshore s'est élevée à 4% - contre un objectif de 3,8%.

A fin 2008, la trésorerie nette du groupe s'est établie à 1.644,6 millions d'euros (contre 1.704,3 millions à fin 2007) et ses fonds propres à 2.473,4 millions (contre 2.178,4 millions).

Le groupe n'a pas confirmé les objectifs 2010 qu'il avait annoncés en octobre 2007 et qui incluaient un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 8%.

"Je ne pense pas qu'il y ait une entreprise au monde aujourd'hui qui reprenne ce qu'elle a écrit il y a 18 mois (...). 2010 et 2011 vont dépendre largement des projets que nous allons signer en 2009", a déclaré Thierry Pilenko, soulignant que son groupe était l'un des rares à s'engager pour 2009.

Il a en outre déclaré que Technip n'envisageait pas de prise de participation capitalistique dans le nucléaire mais que la construction de nouvelles centrales pourrait représenter des opportunités en matières de gestion de projet.

Edité par Cyril Altmeyer et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below