LEAD 1 Capgemini compte parvenir à protéger ses marges en 2009

mercredi 19 novembre 2008 19h06
 

BARCELONE, 19 novembre (Reuters) - Capgemini (CAPP.PA: Cotation) est confiant dans sa capacité à protéger ses marges l'année prochaine malgré le ralentissement économique mondial, en jouant sur divers leviers comme la réduction des primes au personnel, a déclaré mercredi son directeur financier.

"Cela nous rend confiant dans le fait que nous pourrons conserver un niveau de marge très raisonnable l'année prochaine", a dit Nicolas Dufourcq lors de la conférence sur la technologie, les médias et les télécoms (TMT) organisée par Morgan Stanley à Barcelone.

"Nous pouvons conserver un bon niveau normatif de marges en 2009", a-t-il ajouté sans fournir de prévisions.

Nicolas Dufourcq a également précisé que le premier groupe européen de services informatiques pariait sur une hausse de son chiffre d'affaires l'année prochaine.

"La vérité est qu'aujourd'hui les budgets sont proposés avec un scénario de croissance. Personne ne prévoit de contraction en 2009", a-t-il dit.

Parmi les leviers que Capgemini pourrait utiliser pour protéger ses marges en période de ralentissement économique, Nicolas Dufourcq a cité le recours croissant au personnel "offshore", dans les pays émergents comme l'Inde, et la réduction des primes accordées au personnel.

Nicolas Dufourcq a également considéré qu'il y aurait, en 2009, "des opportunités d'acheter des entreprises à un bon prix". Il a ajouté que Capgemini travaillait actuellement sur une à trois petites opérations mais que le groupe n'avait pour l'instant "aucune grosse acquisition" en vue.

Capgemini, qui a publié jeudi dernier une croissance organique supérieure aux attentes au troisième trimestre, a dit prévoir une croissance organique positive en 2009, avec un rythme de 3 à 4% en début d'année, comme au quatrième trimestre 2008, soulignant ne pas avoir constaté d'affaissement de la demande.

Pour 2008, le groupe a réaffirmé dans un communiqué viser pour cette année une croissance de 4% à 5% de son chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants, avec une marge opérationnelle de 8,5% contre 7,4% en 2007. [ID:nLC415334] /CA

(Dominique Vidalon, version française Cyril Altmeyer. Edité par Pascale Denis)