LEAD 2 RBS craint une perte de £28 mds, plonge en Bourse

lundi 19 janvier 2009 13h20
 

LONDRES, 19 janvier (Reuters) - Royal Bank of Scotland (RBS.L: Cotation) craint que ses pertes atteignent 28 milliards de livres (31 milliards d'euros) au titre de l'année 2008, ce qui serait un record dans l'histoire économique britannique.

RBS a dit lundi s'attendre pour 2008 à une perte attribuable comprise entre sept et huit milliards de livres, avant dépréciations exceptionnelles. Ces dernières, liées à la vente de la participation de Fortis dans ABN Amro à l'Etat néerlandais, devraient se situer à entre 15 et 20 milliards de livres.

La banque, qui a fait ces annonces en même temps que le gouvernement britannique officialisait un nouveau plan de soutien aux banques, a précisé que l'examen de l'ampleur de la dépréciation liée à Fortis se poursuivait.

RBS a ajouté que de nouvelles dépréciations d'actifs ainsi que de pertes substantielles sur crédit étaient quasiment inévitables.

La banque britannique, désormais détenue à 58% par l'Etat à la suite du premier plan de soutien aux banques mis en place à la fin de l'année dernière, a assuré travailler sur un nouveau plan stratégique, dont les premiers contours devraient être annoncés lors de la publication des résultats annuels.

La participation du Trésor dans RBS pourrait même monter à près de 70% après la décision de Londres de remplacer les cinq milliards d'actions préférentielles détenues jusqu'ici par des actions ordinaires.

Le plan dévoilé lundi par Londres n'a pas empêché l'action de RBS de dévisser. Vers 11h45 GMT, elle chutait de 42,65% à 19,9 pence.

Stephen Hester, directeur général de RBS, a déclaré qu'il ne prévoyait pas de verser de dividende cette année. Il a également indiqué qu'une nationalisation totale avait été évoquée ce week-end avec le gouvernement, mais que cette solution était perçue "comme quelque chose que nous souhaitons éviter."

(Steve Slater, version française Benoit Van Overstraeten)