June 19, 2009 / 10:53 AM / 8 years ago

Sanofi peu impacté par l'arrivée prochaine de copies d'Eloxatine

4 MINUTES DE LECTURE

Par Noëlle Mennella

PARIS, 19 juin (Reuters) - Sanofi-Aventis (SASY.PA) résiste vendredi en Bourse malgré la décision d'un juge américain d'autoriser la vente des génériques de l'Eloxatine, l'anticancéreux du groupe pharmaceutique.

Les premières copies du produit devraient ainsi être proposées dans le courant de l'été, soit environ un an plus tôt que prévu.

Mais en rendant l'information publique, jeudi soir, le n°4 mondial du secteur a aussi affirmé qu'elle ne remettait pas en cause ses perspectives pour 2009.

Cette précision a rassuré les analystes, dont beaucoup avaient pris en compte dans leurs prévisions l'arrivée d'un générique d'Eloxatine entre 2010 et 2011.

A l'instar de Jean-Jacques Le Fur, d'Oddo Securities, des spécialistes du secteur estiment que la nouvelle ne change pas l'histoire d'un groupe dont l'action est portée depuis le début de l'année par la dynamique insufflée par son nouveau directeur général, Chris Viehbacher.

Vers 11h50, l'action Sanofi affichait un cours de 48,2 euros (+0,67%) tandis que l'indice sectoriel .SXDP progressait de 1,3% et le CAC 40 de 1,33%. Depuis le début 2009, elle a regagné 5,51% après sa chute de 28% en 2008.

L'irruption prochaine de génériques d'Eloxatine a conduit Béatrice Muzard, analyste chez Natixis, a abaisser de 800 à 700 millions d'euros ses estimations de ventes du produit aux Etats Unis pour 2009 et de 340 à 190 millions pour 2010. Elles avaient totalisé 948 millions d'euros en 2008.

Impact Limite Sur La Valorisation

En terme de résultat opérationnel "c'est 50 millions en moins en 2009 et à peu près 100 millions en 2010 par rapport à nos estimations qui comprenaient déjà des génériques", dit-elle.

"L'impact sur la valorisation devrait rester limité", ajoute l'analyste en remarquant qu'un an de cash flow d'Eloxatine "représente 30 centimes d'euros sur le cours de Bourse".

Chez Oddo Securities, Jean-Jacques Le Fur calcule que, dans "l'hypothèse extrême" où Sanofi-Aventis ne vendrait plus du tout d'Eloxatine aux Etats-Unis au deuxième semestre, la perte de chiffre d'affaires serait théoriquement de 250 millions d'euros.

Or, poursuit-il, ce montant sera plus que compensé par les ventes de l'antithrombotique Lovenox, dont la copie n'a toujours pas été autorisée aux Etats-Unis, ce qui selon lui ne devrait pas intervenir en 2009 contrairement à ce qui était prévu initialement.

"En conséquence, nous rajoutons environ 500 millions d'euros de chiffres à nos prévisions de 2009", ajoute l'analyste qui reste à l'achat sur la valeur.

Sanofi-Aventis a fait savoir qu'il entendait faire appel de la décision de justice américaine et a confirmé les prévisions annoncées fin avril lors de la publication de ses résultats du premier trimestre.

Le laboratoire avait alors indiqué qu'il pensait toujours pouvoir enregistrer en 2009 une croissance de son bénéfice net par action ajusté, hors éléments particuliers, d'au moins 7% à taux de change constants, sauf événement adverse majeur.

Sanofi Aventis publiera ses résultats du deuxième trimestre 2009 le 29 juillet.

Edité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below