LEAD 1 Swiss Re - La dégradation par S&P coûtera $1,5 md

jeudi 19 février 2009 09h07
 

ZURICH, 19 février (Reuters) - Swiss Re RUKN.VX a dévoilé jeudi une perte moins lourde que prévu au titre de 2008 mais fait état de besoins en capitaux accrus après la dégradation de sa note de crédit par l'agence de notation Standard & Poor's.

L'abaissement de la note à A+ contre AA- générera des besoins en capitaux supplémentaires de 1,5 milliard de dollars(1,19 milliard d'euros), explique le réassureur suisse.

L'action Swiss Re gagnait néanmoins plus de 2% dans les premiers échanges sur le marché suisse.

"Nous pourrons facilement trouver les fonds nécessaires dans nos ressources existantes", a souligné le directeur financier, George Quinn, lors d'une téléconférence jeudi. A long terme, le groupe veut retrouver une note "double A".

Swiss Re s'est déjà tourné vers le milliardaire américain Warren Buffett pour lever trois milliards de francs. Il proposera à ses actionnaires d'augmenter le capital autorisé de 180 millions d'actions au plus, écartant pour le moment une émission avec droits préférentiels.

Le réassureur, qui veut se concentrer désormais sur son coeur de métier, publiera une mise à jour stratégique en même temps que les chiffres du premier trimestre. Il prévoit des réductions de coûts de 400 millions de francs d'ici fin 2010. Des mesures qui ne se traduiront pas nécessairement par des suppressions d'emploi, a précisé George Quinn lors de la téléconférence.

Le groupe a dévoilé une perte nette de 864 millions de francs suisses en 2008, à comparer à un bénéfice net de 4.162 millions il y a un an, alors que les analystes tablaient sur 1.020 millions.

Au quatrième trimestre, le déficit a atteint 1.748 millions, également inférieur aux 1.904 millions prévus par le consensus. Les primes enregistrées pour l'année ont reculé de 19% à 25.501 millions, soit légèrement moins que prévu, et les fonds propres se sont repliés à 20,5 milliards de francs.

Le ratio combiné s'est dégradé à 97,9% après 90,1%, précise Swiss Re, qui vise cette année une amélioration à 95%.   Suite...