19 octobre 2009 / 16:11 / dans 8 ans

LEAD 2 LVMH - La baisse des ventes ralentit à 3% au 3e trimestre

* Baisse organique de 3% au T3, contre -6% attendus

* Croissance organique de Vuitton supérieure à celle du S1

par Pascale Denis

PARIS, 19 octobre (Reuters) - LVMH (LVMH.PA) a fait état lundi d‘une baisse moins importante que prévu de son chiffre d‘affaires en données comparables au troisième trimestre, à la faveur d‘un moindre ralentissement dans les vins et les spiritueux, tandis que la marque Louis Vuitton a vu sa croissance organique s‘améliorer.

Le numéro un mondial du luxe estime que les ventes du troisième trimestre marquent une “amélioration de tendance par rapport au début de l‘année” et laissent anticiper la fin prochaine des opérations de déstockage chez les distributeurs.

Le groupe a vu ses ventes totaliser 11.959 millions d‘euros sur neuf mois, peu changées en données publiées et en baisse de 6% en données comparables, en ligne avec le consensus réalisé par Reuters (11.921 millions d‘euros).

Sur le seul troisième trimestre, elles ont atteint 4.135 millions (consensus Reuters 4.130 millions) et ont limité leur repli à 3% en données organiques, après des baisses de 7% aux premier et deuxième trimestres, alors que les analystes anticipaient un repli de 6%.

LVMH, qui ne donne pas de prévisions pour l‘ensemble de l‘exercice, affirme dans un communiqué que, dans un environnement “encore marqué par la crise dans de nombreuses régions du monde”, il poursuivra sa stratégie destinée à “renforcer encore son avance sur le marché mondial du luxe”.

Le ralentissement de la baisse des ventes s‘est surtout fait sentir dans les vins et spiritueux, dont le chiffre d‘affaires a reculé de 11% en données comparables au troisième trimestre (à 1.761 millions d‘euros), après un plongeon de 22% au premier semestre, avec une tendance à l‘amélioration des niveaux de stocks dans le cognac.

RESISTANCE DE VUITTON

Dans la mode-maroquinerie, les ventes (4.537 millions d‘euros sur neuf mois) ont signé une hausse de 1% en données comparables, comme au premier semestre, la performance positive de Louis Vuitton ayant été contrebalancée par la baisse des “petites” marques les plus exposées aux réseaux de distribution.

Louis Vuitton, marque phare et principal centre de profit du groupe, a une nouvelle fois fait la preuve de sa résistance dans la crise, avec des ventes au troisième trimestre en croissance organique “à un chiffre et supérieures à celles du premier semestre”, a indiqué, sans plus de précision, Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe, lors d‘une conférence téléphonique [ID:nWEA5573].

En données publiées, la progression des ventes de Vuitton a atteint deux chiffres, avec un total de 14 ouvertures de magasins depuis le début de l‘année et une forte demande de la clientèle chinoise.

Les ventes des autres marques du pôle mode-maroquinerie, qui compte Marc Jacobs, Céline, Loewe ou Fendi, ont en revanche été impactées par le report de commandes des distributeurs, notamment des grands magasins.

Les montres et la joaillerie continuent d‘afficher la plus forte baisse de chiffre d‘affaires (-28% en comparable sur 9 mois), en amélioration cependant par rapport aux -34% du premier semestre.

Dans les parfums et les cosmétiques, les ventes ont reculé de 7% sur neuf mois (-8% au premier semestre), tandis qu‘elles sont restées stables dans la distribution sélective.

Edité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below