Sodexo maintient ses objectifs à moyen et long terme

vendredi 18 septembre 2009 07h41
 

PARIS, 18 septembre (Reuters) - Le directeur général de Sodexo (EXHO.PA: Cotation), Michel Landel, a annoncé dans les Échos de vendredi qu'il maintenait les objectifs du groupe à moyen et long terme.

"De façon générale, nous réaffirmons notre objectif à moyen terme de réaliser une croissance annuelle moyenne de notre chiffre d'affaires de 7% par an et d'atteindre une marge opérationnelle de 6%", a-t-il déclaré dans une interview au quotidien économique.

En ce qui concerne l'objectif de faire progresser la part des services autres que la restauration aux alentours de 35 à 40% à l'horizon 2015, il a ajouté que celui-ci était également maintenu, tout en précisant: "Soyons honnêtes, nous ne maîtrisons pas totalement le calendrier."

Sodexo a rebaptisé ses deux grands pôles d'activité, notamment le pôle services de restauration et "facilities mangement" qui devient "solutions de services sur site".

"Cette référence à la restauration et aux services ne correspond plus aux besoins de nos clients", a expliqué Michel Landel. "Notre métier, ce n'est pas que la restauration. Je rappelle que nous sommes, par exemple, experts pour la maintenance du matériel électrique de pointe."

Sodexo est le numéro deux mondial de la restauration collective derrière le britannique Compass (CPG.L: Cotation) mais il cherche aujourd'hui à proposer des solutions plus globales.

Interrogé sur l'éventuelle scission des activités hôtelières et services prépayés d'Accor (ACCP.PA: Cotation), Michel Landel a répondu qu'il observait avec attention ce qui se passait chez son concurrent. "Mais à ce stade, personne ne sait ce qui va se passer", a-t-il précisé.

A un horizon plus proche, il a rappelé que sur l'exercice 2008-2009, pour lequel le groupe vient de clôturer ses comptes, Sodexo était en ligne par rapport à ses objectifs.

"Je l'ai déjà dit, 2010 sera une année difficile", a-t-il ajouté. "Mais Sodexo sera toujours en croissance, même si celle-ci sera probalement modeste."

(Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)