LEAD 1 Confiserie - Cadbury maintient ses prévisions 2009

jeudi 18 juin 2009 11h42
 

LONDRES, 18 juin (Reuters) - Cadbury CBRY.L a réaffirmé jeudi ses prévisions de résultats pour 2009 et fait état d'une amélioration de son activité en avril et en mai après un début d'année mitigé.

Le groupe britannique de confiserie pense que le second semestre sera meilleur grâce au lancement de nouveaux produits. Dans un communiqué, il souligne que l'amélioration constatée en avril et mai est plutôt due à l'absence de déstockage aux Etats-Unis et à des gains de parts de marché plutôt qu'à un éventuel signe de reprise économique.

Bien que l'Europe hors Royaume-Uni soit un point difficile en raison de marchés en baisse en France et en Espagne, le groupe maintient sa prévision de chiffre d'affaires et de marge pour 2009.

En Bourse, Cadbury gagne 0,2% à 523 pence dans un marché .FTSE en repli de 0,2%.

Cadbury prévoit toujours une croissance des ventes située autour du bas de la fourchette de 4% à 6% qui constitue son objectif à moyen terme et il s'attend à progresser vers son objectif d'une marge d'environ 15% fixé pour 2011, contre 11,9% en 2008.

Les analystes anticipent une croissance d'environ 3% des ventes du groupe au premier semestre, après une hausse de 2% seulement au premier trimestre, marqué par un important déstockage en Amérique du Nord et par la faiblesse des principaux marchés européens.

Selon eux, la croissance s'accélérerait à 5% au second semestre pour donner une croissance annuelle proche de la prévison données par le groupe, autour de 4%.

"La forme du développement sur avril-mai, est conforme à nos attentes, a déclaré l'analyste de Citi, Jeff Stent. Il précise que la seule suprise est que les marges du premier semestre seront supérieures aux attentes en raison du lancement de nouveaux produits.

Cadbury précise que ses ventes de chocolat sont restées solides depuis le début 2009 et que celles de chewing-gums et de confiserie ont augmenté sur la période avril-mai, grâce notamment à une amélioration des performances dans un certain nombre de pays développés, après un mauvais premier trimestre.   Suite...