SYNTHESE Les banques redoutent l'année 2009

mercredi 18 février 2009 11h08
 

par Sudip Kar-Gupta et John O'Donnell

PARIS/FRANCFORT, 18 février (Reuters) - L'année 2009 sera particulièrement difficile ont prévenu mercredi trois banques européennes échaudées par des résultats parfois calamiteux enregistrés au dernier trimestre de 2008.

Si la Société générale (SOGN.PA: Cotation) a fait état d'un timide bénéfice, un an après l'affaire Kerviel, ING ING.AS et Commerzbank (CBKG.DE: Cotation) ont perdu de l'argent lors des trois derniers mois de 2008. [ID:nLH146364], [nLI224834] et [ID:nLI257631]

Conséquence de ces résultats médiocres, la banque française a annoncé le gel de son développement en Russie et la réorganisation de sa BFI, tandis qu'ING a annoncé vouloir se concentrer sur moins de marchés.

SocGen propose un dividende de 1,2 euro, supérieur d'un tiers à celui de l'année dernière, et dit entamer l'année 2009 avec une position capitalistique solide avec un ratio Tier-1 de 8,8%.

"Le dividende est légèrement supérieur à nos estimations et le ratio Tier-1 semble correct", commente un analyste sous couvert de l'anonymat.

Pour Commerzbank, la situation reste préoccupante. L'année 2008 s'est révélée catastrophique notamment en raison de lourdes pertes accusées sur le front du crédit à l'immobilier commercial et sur des pertes de trading.

Les analystes de Keefe, Bruyette & Woods écrivent dans une note qu'il reste difficile de diagnostiquer l'état de santé de la banque allemande, mais ils admettent que ses pertes sont moins importantes qu'on ne le craignait.

Société Générale a dit anticiper une année difficile après avoir fait état d'un résultat légèrement positif et inférieur aux attentes au quatrième trimestre, mais il reste bien sûr supérieur à la perte de 3,35 milliards d'euros accusée à la même période l'année dernière en raison de la fraude imputée à Jérôme Kerviel.   Suite...