18 novembre 2008 / 10:09 / il y a 9 ans

SYNTHESE Face à la récession, les plans de soutien s'accumulent

TOKYO/LONDRES/PARIS, 18 novembre (Reuters) - Des Etats-Unis au Japon en passant par Taïwan et Singapour, la perspective d'une récession prolongée et d'une aggravation de chômage pousse mardi les gouvernements à multiplier les mesures de soutien à la consommation comme aux entreprises.

Mais l'absence de résultats concrets à l'issue du sommet du G20 samedi à Washington est loin d'avoir rassuré les investisseurs sur la capacité des gouvernements à limiter les effets de la crise actuelle. Les marchés financiers restent orientés en nette baisse.

Les Bourses de Wall Street et Tokyo ont perdu plus de 2% et les indices européens cédaient 1,5% environ en matinée.

Au lendemain de l'annonce d'une deuxième baisse consécutive du produit intérieur brut (PIB) nippon, le ministre japonais de l'Economie, Kaoru Yosano, a estimé que cette récession pourrait durer plus longtemps que prévu initialement, au point que l'exercice budgétaire qui débutera en avril pourrait se solder par une contraction de la deuxième économique mondiale.

"J'ai peu de raisons de croire que l'évolution du produit intérieur brut du prochain exercice fiscal sera positive", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Lundi soir à Washington, Henry Paulson, le secrétaire au Trésor américain, avait déjà prévenu que le retour à la stabilité prendrait du temps.

"Des tensions se feront sentir sur les marchés de capitaux pendant un certain nombre de mois parce que les prix immobiliers continuent de baisser et que, je crois, la situation s'est étendue au-delà de l'immobilier", a-t-il expliqué lors d'une conférence organisée par le Wall Street Journal.

Son prédécesseur Lawrence Summers a jugé que des efforts de relance "rapides, importants et soutenus" s'imposeraient pendant plusieurs années pour assurer la reprise économique durable.

DEUX OU TROIS ANS DE SOUTIEN A L'ECONOMIE EN VUE

"Je crois que nous aurons besoin d'un certain soutien à l'économie pendant deux ou trois ans", a souligné Summers, dont le nom est régulièrement cité comme l'un des possibles successeurs de Paulson sous l'autorité de Barack Obama.

Sans attendre le nouveau plan de relance de la future administration américaine, plusieurs pays asiatiques ont dévoilé mardi de nouvelles mesures de soutien.

La plus emblématique provient de Taïwan, où le gouvernement a annoncé la distribution à la population de bons d'achat d'un montant unitaire de 3.600 dollars taïwanais (environ 86 euros). Au total, cette mesure représente l'équivalent de 0,64% du PIB, a précisé le Premier ministre Li Chao-shiuan. En Inde, le ministre des Finances a annoncé la préparation d'un plan de soutien à l'activité économique.

"Nous prendrons des mesures pour stimuler l'économie intérieure afin de compenser l'impact défavorable de la dégradation de l'économie mondiale", a dit Palaniappan Chidambaram. "L'année prochaine, nous rebondirons pour atteindre un bien meilleur taux de croissance."

Singapour, déjà en récession, a annoncé pour sa part que son déficit budgétaire serait trois fois plus important qu'estimé initialement.

AUTOMOBILE ET FINANCE TOUJOURS EN PREMIERE LIGNE

Alors que le secteur automobile reste l'un des plus menacés, les élus démocrates du Sénat américain ont dévoilé lundi soir un projet de loi visant à lui apporter 25 milliards de dollars d'aides, afin d'éviter un dépôt de bilan de General Motors (GM.N), voire de Ford (F.N). [ID:nLH384448]

Ce dernier a annoncé la vente de 20% du capital du japonais Mazda Motor, ce qui pourrait lui rapporter 427 millions d'euros aux cours actuel.

Le constructeur de camions Volvo (VOLVb.ST) a fait état poursa part d'une chute de 12% de ses livraisons en octobre.

Severstal, le numéro un russe de la sidérurgie, a révisé à la baisse ses prévisions de résultats et reporté la majeure partie des huit milliards de dollars d'investissements prévus sur la période 2009-2011. [ID:nLI249598]

Le marché des semi-conducteurs ne semble pas se porter beaucoup mieux: l'association d'industriels WSTS table désormais sur une baisse des ventes mondiales en 2009, alors qu'elle anticipait une progression jusqu'à présent. [ID:nLI264977]

Dans la finance, les plans de réductions d'effectifs continuent: au lendemain de l'annonce spectaculaire de la suppression de 52.000 emplois supplémentaires chez Citigroup (C.N), HSBC (HSBA.L) a dit vouloir en supprimer 500 en Asie.

De son côté Mitsubishi UFJ Financial Group (8306.T), la première banque japonaise, a publié un bénéfice smestriel en recul de 64%. Et l'australienne Macquarie Group (MQG.AX) a admis qu'elle pourrait subir la première baisse de ses profits en 17 ans.

Barclays (BARC.L) a quant à elle supprimé à son tour les primes annuelles de ses dirigeants, tout en annonçant une révision de son projet d'augmentation de capital, contesté par certains actionnaires. [ID:nLI537777]

A Paris, BNP Paribas (BNPP.PA) perdait plus de 10% en milieu de matinée, victime de nouvelles rumeurs d'augmentation de capital. Le groupe s'est refusé à tout commentaire. [ID:nLI83610]. /MA

Yuzo Saeki et Ralph Boulton, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below