SYNTHESE Face à la récession, les plans de soutien s'accumulent

mardi 18 novembre 2008 11h05
 

TOKYO/LONDRES/PARIS, 18 novembre (Reuters) - Des Etats-Unis au Japon en passant par Taïwan et Singapour, la perspective d'une récession prolongée et d'une aggravation de chômage pousse mardi les gouvernements à multiplier les mesures de soutien à la consommation comme aux entreprises.

Mais l'absence de résultats concrets à l'issue du sommet du G20 samedi à Washington est loin d'avoir rassuré les investisseurs sur la capacité des gouvernements à limiter les effets de la crise actuelle. Les marchés financiers restent orientés en nette baisse.

Les Bourses de Wall Street et Tokyo ont perdu plus de 2% et les indices européens cédaient 1,5% environ en matinée.

Au lendemain de l'annonce d'une deuxième baisse consécutive du produit intérieur brut (PIB) nippon, le ministre japonais de l'Economie, Kaoru Yosano, a estimé que cette récession pourrait durer plus longtemps que prévu initialement, au point que l'exercice budgétaire qui débutera en avril pourrait se solder par une contraction de la deuxième économique mondiale.

"J'ai peu de raisons de croire que l'évolution du produit intérieur brut du prochain exercice fiscal sera positive", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Lundi soir à Washington, Henry Paulson, le secrétaire au Trésor américain, avait déjà prévenu que le retour à la stabilité prendrait du temps.

"Des tensions se feront sentir sur les marchés de capitaux pendant un certain nombre de mois parce que les prix immobiliers continuent de baisser et que, je crois, la situation s'est étendue au-delà de l'immobilier", a-t-il expliqué lors d'une conférence organisée par le Wall Street Journal.

Son prédécesseur Lawrence Summers a jugé que des efforts de relance "rapides, importants et soutenus" s'imposeraient pendant plusieurs années pour assurer la reprise économique durable.

  Suite...