17 juillet 2009 / 13:38 / il y a 8 ans

Jouets/Mattel - Les économies compensent la baisse des ventes

NEW YORK, 17 juillet (Reuters) - Mattel MAT.N, le premier fabricant mondial de jouets, a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, la réduction des coûts ayant compensé la molesse des ventes.

Alors que Mattel et son concurrent Hasbro HAS.N se disputent un marché en baisse en ces temps de crise, Hasbro est en tête du segment des produits dérivés de l'industrie cinématographique cette année grâce aux jouets liés aux films estivaux tels que "Transformers 2, la Revanche".

Le bénéfice de Mattel, propriétaire des jouets Hot Wheels et Barbie, s'est élevé à 21,5 millions de dollars, soit six cents par action, au deuxième trimestre, contre 11,8 millions de dollars, soit trois cents par action, un an auparavant.

Le consensus Reuters faisait ressortir un bénéfice par action attendu à un cent.

Dans les premiers échanges, Mattel gagne 3,2% à 16,71 dollars à la Bourse de New York dans un marché en légère baisse.

Les ventes ont baissé de 19% à 898,2 millions de dollars, des taux de change défavorables ayant contribué à cette baisse à hauteur de cinq points de pourcentage.

Les ventes mondiales de Barbie ont diminué de 15%, la baisse étant particulièrement marquée hors des Etats-Unis.

Mattel a pris des mesures élaborées pour relancer la marque Barbie qui a fêté ses 50 ans cette année : organisation de défilés de mode à New York, ouverture d'un magasin de six étages à Shanghai.

Le groupe basé en Californie, qui a supprimé 1.000 emplois, a fortement réduit ses dépenses de voyages d'entreprise. Il a réalisé des efforts pour diminuer ses coûts publicitaires et de distribution, afin de compenser la faible demande de jouets.

Au dernier trimestre, le groupe a baissé ses coûts de 91 millions de dollars dans les branches telles que l'administration et la publicité.

Malgré la réduction des investissements, Mattel a déclaré qu'il devrait aussi diminuer le nombre de jouets produits.

Mattel a ajouté qu'il valait mieux attendre de déterminer les préférences des consommateurs que de se retrouver avec des produits non désirés.

Les détaillants ont également restreint le nombre de jouets en rayons afin d'éviter les invendus et les rabais excessifs. [ID:nN11518818]

Aarthi Sivaraman, version française Sihem Fekih

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below