Carrefour baisse : les hypers décoivent, questions sur les coûts

vendredi 17 juillet 2009 12h52
 

PARIS, 17 juillet (Reuters) - Carrefour (CARR.PA: Cotation) perd plus de 3% vendredi en Bourse après un chiffre d'affaires sans grande surprise, avec toutefois une petite déception sur les ventes des hypermarchés et le sentiment que les initiatives du groupe pour relancer ses ventes pourraient prendre du temps pour agir.

Vers 12h36, le titre perd 3,42% à 31,500 euros dans un volume de 2,4 millions de pièces. Le CAC 40 prend 0,92%. "Les ventes du deuxième trimestre n'ont pas apporté de surprises majeures", commente dans une note Nicolas Champ, analyste d'Oddo Securities. "En France, les ventes des hypermarchés sont toutefois moins bonnes qu'attendu, tandis que celles des supermarchés sont meilleures que prévu".

"Nous pensons que les retombées des initiatives stratégiques lancées par Carrefour ne seront visibles au niveau de son momentum de résultats qu'à partir de 2011 au plus tôt", dit-il.

Les analystes cependant n'ont pas modifié en règle générale leurs recommandations ou objectifs de cours, mais certains d'entre eux, notamment anglo-saxons, s'interrogent sur l'ampleur du plan de réduction de coûts de Carrefour.

Carrefour a confirmé lors d'une conférence téléphonique que ses objectifs de baisse des coûts de 3,1 milliards d'euros à l'horizon 2012 s'entendaient en données brutes et pourraient donc être d'une moindre ampleur en net.

"Pour moi, il n'y a pas de loup dans la bergerie, ils n'ont fait que confirmer qu'il s'agissait de données brutes, mais j'ai l'impression que certains en tirent des conclusions un peu excessives", commente une analyste parisienne.

Carrefour a annoncé un chiffre d'affaires en baisse de 1,2% à 23,44 milliards d'euros, conforme au consensus. Les ventes des hypermarchés en France ont reculé de 5,3% avec essence.

Le groupe a confirmé son objectif de réaliser un résultat opérationnel au deuxième semestre entre 1,7 et 1,8 miliard d'euros et estimé que ses initiatives stratégiques devraient commencer à porter leurs fruits dès le deuxième semestre.

Oddo souligne que la fréquentation des hypermarchés au deuxième trimestre a baissé de 2,7%, "ce qui traduit la difficulté de Carrefour à regagner des consommateurs malgré des efforts de prix et de communication depuis le début de l'année".

"Il y a en a aussi qui découvrent que l'environnement risque d'être assez 'bagarré' au deuxième semestre", d'autant qu'un article des Echos de ce vendredi annonce un important dispositif de promotions à l'automne de son concurrent Intermarché.

(Juliette Rouillon, édité par Cyril Altmeyer)