17 novembre 2009 / 12:05 / dans 8 ans

LEAD 1 Burberry-La baisse des coûts limite la chute du bénéfice

* Bénéfice d‘exploitation ajusté de £83,6 mlns au S1

* Marge brute bénéficiaire meilleure que prévu

* Acompte sur dividende en hausse de 4%

* Repli du titre en Bourse

(Actualisé avec commentaires d‘analystes et du directeur financier)

par Mark Potter

LONDRES, 17 novembre (Reuters) - La réduction des coûts et la demande pour les accessoires vestimentaires ont permis à Burberry (BRBY.L) de limiter la baisse de son bénéfice semestriel.

Le groupe britannique de luxe a souligné mardi que sa performance surpassait celle de ses concurrents avant la saison-clé des ventes de fin d‘année.

Il a fait état d‘un bénéfice d‘exploitation avant éléments exceptionnels en recul de 19% à taux de change constant, à 86,3 millions de livres sterling (97,2 millions d‘euros) pour les six mois clos le 30 septembre, contre 83 millions anticipés en moyenne par des analystes interrogés par Reuters.

La marge bénéficiaire brute a diminué de 30 points de base au premier semestre mais est supérieure aux attentes - le marché attendait une baisse d‘au moins 200 points - grâce au programme de réduction des coûts mis en place. Un millier de postes ont été supprimés, soit plus de 15% des effectifs.

Les groupes de luxe ont été durement affectés par la crise économique, les produits très haut de gamme ayant toutefois bien résisté. Les grands noms du secteur, LVMH (LVMH.PA), Richemont CFR.VX et Hermès (HRMS.PA) ont tous récemment fait état de signes de reprise.

(Plus de détails sur [ID:nLJ104793] pour LVMH, [ID:nL6694304] pour Hermès et [ID:nLD678826] pour Richemont)

Grâce à la baisse de ses stocks, qui réduira la nécessité de baisser ses prix, Burberry s‘attend à une amélioration de ses marges au second semestre. La maison a confirmé ses autres prévisions, y compris la baisse de 15% de son chiffre d‘affaires à taux de change constant.

La directrice financière du groupe, Stacey Cartwright, a déclaré qu‘il était difficile de faire des prévisions sur les ventes de la période des fêtes de fin d‘année, mais elle s‘est dit convaincue que les imperméables et sacs à main de la marque Burberry, ainsi que les foulards, résilles pour les cheveux et accessoires de maroquerie se vendraient bien.

“Nous sommes très bien positionnés quel que soit le chemin pris”, a-t-elle dit aux journalistes. “Il est clair qu‘il y a un élan pour la marque à l‘heure actuelle. Nous voulons nous assurer que nous ne raterons pas une vente.”

L‘acompte sur dividende progresse de 4%, à 3,5 pence par action.

Pour autant à 11h50 GMT, le titre reculait en Bourse de 0,5% à 597 pence.

Certains analystes estiment en effet que les bonnes nouvelles annoncées mardi ont été effacées par la hausse des dépenses d‘exploitation, Burberry investissant dans ses activités de vente au détail. Ils se demandent si le groupe ne gère pas ses stocks à des niveaux trop serrés.

“Est-ce que Burberry a la chaîne d‘approvisionnement pour être (assez) souple en cas de redressement de la demande?” s‘interrogent notamment les analystes de JP Morgan.

version française Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below