LEAD 1 USA/Automombile-Le Sénat veut $25 mds de nouvelles aides

mardi 18 novembre 2008 01h11
 

(Actualisé avec des précisions, la réaction de la Maison blanche et les questions à Paulson et Bernanke sur l'utilisation de l'argent du dispositif TARP)

WASHINGTON, 17 novembre (Reuters) - Les Démocrates, majoritaires au Sénat américain, ont dévoilé lundi un projet de loi pour aider le secteur automobile au moyen de 25 milliards de dollars de crédits supplémentaires, une proposition qui n'est pas du goût des parlementaires républicains ni de la Maison blanche.

Le projet, dont Reuters s'est procuré un exemplaire, vise à modifier le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars mis sur pied par le département du Trésor pour le secteur des services financiers, afin de permettre à l'État d'y puiser les crédits nécessaires à garantir aussi la viabilité à "long terme" de General Motors (GM.N: Cotation), Ford (F.N: Cotation), Chrysler et des équipementiers du secteur.

Selon le projet, les prêts couvriraient une période de dix ans et afficheraient un taux d'intérêt de 5% les cinq premières années, puis de 9% les années suivantes.

En échange, l'État obtiendrait des instruments de dette senior et des options sur des actions des entreprises faisant appel au plan. Celles-ci devront également s'engager à limiter les rémunérations et les "parachutes dorés" de leurs dirigeants. Pendant toute la durée des prêts, les entreprises automobiles ne verseraient pas de dividendes à leurs actionnaires.

Les constructeurs seront aussi tenus d'expliquer comment ils comptent faire face au plongeon de leurs ventes, au durcissement des conditions de crédit et à la dégradation des perspectives économiques.

POUR LA MAISON BLANCHE, LES CREDITS SONT DEJA LA

Les sénateurs démocrates jouent ainsi le bras de fer avec les Républicains et l'administration Bush, pour qui l'octroi de crédits supplémentaires n'est pas la solution. Le secrétaire au Trésor Henry Paulson refuse quant à lui que l'utilisation des fonds du dispositif TARP soit élargie à un secteur comme l'automobile.   Suite...