17 février 2009 / 08:27 / il y a 9 ans

LEAD 1 Aegon publie une perte plus lourde qu'attendu

* Perte nette de 1,2 milliard d'euros au T4 (consensus: 764 millions)

* Ratio de solvabilité de 180%, supérieur à l'objectif

* L'action a ouvert en baisse de plus de 4%

AMSTERDAM, 17 février (Reuters) - L'assureur néerlandais Aegon (AEGN.AS) a publié mardi une perte plus lourde qu'attendu de 1,2 milliard d'euros au titre du quatrième trimestre, en raison notamment de nouvelles dépréciations, mais son ratio de solvabilité reste supérieur à son objectif.

Le titre Aegon chutait de près de 6% dans les premiers échanges à la Bourse d'Amsterdam, la plus forte baisse de l'indice DJ Stoxx européen de l'assurance .SXIP, qui abandonnait 1,6% au même moment. Le groupe, qui possède notamment l'assureur américain Transamerica, a inscrit dans ses comptes du quatrième trimestre pour 1,3 milliard d'euros de charges liées entre autres à des modifications de valeur intrinsèque.

S'y ajoutent des dépréciations d'actifs de 1,7 milliard d'euros, avec pour conséquence une dégradation de son bilan et un ratio de solvabilité ramené à 180% contre 195% fin septembre, en dépit de l'injection de trois milliards d'euros réalisée par l'Etat néerlandais au quatrième trimestre.

Aegon a pour objectif un ratio de solvabilité de 165% au moins, soit 15 points de base au-dessus du niveau requis pour assurer une note AA.

Le directeur général du groupe, Alex Wynaendts, a précisé mardi que le groupe devrait supprimer des emplois pour réduire ses copûts mais n'a pas précisé le nombre de postes concernés.

Le groupe se dit en bonne voie pour réduire ses dépenses de 150 millions d'euros cette année, comme annoncé en novembre, et il prévoit de libérer 1,5 milliard d'euros de capitaux dans le cadre des mesures adopées pour réduire les risques et allouer les capitaux aux emplois les plus rentables.

Wynaendts a précisé que les ventes de produits d'assurance au quatrième trimestre avaient été comparables à celles du troisième, mais en baisse par rapport à la période comparable de 2007.

Des concurrents américains du groupe tels que MetLife (MET.N) et Prudential Financial (PRU.N) ont eux aussi souffert de l'impact de la crise du crédit, qui a fortement déprécié une bonne partie de leur actifs.

Parallèlement, le réassureur suisse Swiss Re RUKN.VX a obtenu trois milliards de francs suisses (deux milliards d'euros environ) du milliardaire américain Warren Buffett.

Les six analystes financiers interrogés par Reuters anticipaient en moyenne pour Aegon une perte trimestrielle de 764 millions d'euros et 940 millions de dépréciations d'actifs.

Gilbert Kreijger, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below