17 février 2009 / 17:07 / dans 9 ans

LEAD 1 Euler Hermès-Chute des résultats,vive baisse du dividende

* Bénéfice net 2008 inférieur aux prévisions du groupe

* Forte dégradation de la rentabilité

* Nouveau président du directoire venu d‘Allianz

PARIS, 17 février (Reuters) - Touché par une forte aggravation de la sinistralité au 4e trimestre, Euler Hermès (ELER.PA) a fait état mardi d‘un bénéfice net en chute de près de 80% et a dit ne pas attendre d‘amélioration de l‘environement au premier semestre 2009.

Le leader mondial de l‘assurance crédit, filiale du groupe allemand Allianz (ALVG.DE), qui avait lancé un avertissement sur ses résultats début décembre, a publié un bénéfice net 2008 de 83,6 millions d‘euros (contre 407 millions un an plus tôt), inférieur aux 100-110 millions d‘euros qu‘il avait dit anticiper à la fin de l‘année dernière.

“La crise économique sévère augmente les défauts de paiements et les défaillances d‘entreprises, impliquant une hausse en nombre et en montant des sinistres à payer aux assurés”, explique le groupe dans un communiqué.

La perte que le groupe avait anticipé pour le 4e trimestre, après la faillite du distributeur britannique Woolworths WLW.L, aura donc été plus élevée que prévu.

Sur les neuf premiers mois de l‘année, le bénéfice net ressortait encore à 152 millions d‘euros.

Le groupe a également annoncé le remplacement de son président du directoire, Clemens von Weichs, parti prendre la présidence d‘Allianz Re, par Wilfried Verstraete, directeur financier d‘Allianz Global Corporate & Specialty.

Par ailleurs, la hausse de la sinistralité a pesé sur la rentabilité. Le résultat opérationnel a chuté de 70,8% à 168,5 millions d‘euros et le ratio combiné, qui mesure la rentabilité technique des souscriptions - en rapportant les sinistres et les frais aux primes perçues - s‘est très fortement dégradé à 97,2%, contre 67,9% en 2007.

Euler Hermès dit ne pas anticiper d’“amélioration de l‘environnement économique à court terme” et prévoit “pour les deux prochains trimestres une sinistralité qui restera élevée”.

Dans ce contexte, il dit poursuivre l‘adaptation de sa politique de souscription de risques ainsi qu‘une politique de gestion prudente de son portefeuille financier.

“Le groupe compte sur son portefeuille obligataire pour soutenir ses revenus financiers en 2009”, indique-t-il.

Il se dit confiant dans sa stratégie et dans la solidité de sa structure financière et confirme son objectif de ratio combiné inférieur à 100% en 2009, “sauf sinistre majeur”.

Le groupe a ramené à 1,5 euro par action le dividende proposé, après 5,0 euros en 2007.

Pascale Denis, édité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below