17 juillet 2009 / 11:03 / il y a 8 ans

LEAD 3 General Electric déçoit par son chiffre d'affaires du T2

* BPA de 26 cents, supérieur au consensus

* Le CA trimestriel chute de 17%

* Baisse du bénéfice partout, sauf dans l’énergie

(actualisé avec les prévisions du DG de GE)

BOSTON, 17 juillet (Reuters) - General Electric (GE.N) a annoncé vendredi que son bénéfice avait diminué de près de moitié au deuxième trimestre, soit plus que prévu, la crise qui a frappé ses filiales médias et finances rattrapant ses activités industrielles.

L‘action recule de 6,6% à 11,57 dollars en fin de matinée à la Bourse de New York après la déception causée par le chiffre d‘affaires du trimestre malgré un résultat supérieur aux attentes.

GE, de part sa taille et l‘ampleur de ses activités - des prêts commerciaux à la fabrication de locomotives et de moteurs d‘avions, en passant par la télévision, avec NBC - est une valeur emblématique de l’économie mondiale, confrontée à une sévère récession.

Le bénéfice net est ressorti à 2,67 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit 24 cents par action, contre $5,07 milliards (51 cents) un an auparavant.

Le bénéfice tiré des opérations poursuivies ressort à 26 cents par action, contre 24 cents attendus par le marché.

Mais le chiffre d‘affaires a diminué de 17% à 39,08 milliards de dollars. Hors effets de change, la contraction des facturations s’élève à 12%. Les analystes attendaient une baisse de 10%.

PREVISIONS PARTIELLEMENT ABAISSEES

“Le bénéfice est plutôt une bonne nouvelle mais pas le chiffre d‘affaires”, estime Peter Sorrentino, gérant chez Huntington Asset Advisors, qui détient des titres GE. “Pour le groupe, un chiffre d‘affaires dans les 39 milliards de dollars est assurément déconcertant”.

Toutes des activités du groupe ont vu leur résultat baisser au deuxième trimestre, sauf la branche énergie qui produit des turbines et des équipements pour la production d‘hydrocarbures.

Le profit de GE Capital a chuté de 80% et celui de NBC Universal de 41%. Dans la branche énergie au contraire, le profit a crû de 13%.

Le directeur général du premier conglomérat américain, Jeffrey Immelt, s‘attend désormais à un bénéfice globalement stable sur l‘exercice pour l‘ensemble constitué par ses deux grandes branches d‘infrastructures (la branche énergie et la branche moteurs d‘avions, locomotives, etc.) et par NBC Universal (cinéma et télévision), contre une précédente prévision allant d‘un bénéfice stable à en hausse de 5%.

“Nous tablons sur un bénéfice stable (dans ces activités prises comme un tout) pour l‘ensemble de l‘année”, a-t-il expliqué lors d‘une conférence téléphonique avec des actionnaires.

Il prévoit par contre toujours un bénéfice chez GE Capital et s‘attend à un bénéfice stable dans les branches industrielle et de grande consommation du groupe.

Pour l‘exercice, Wall Street s‘attend à un BPA de 99 cents pour GE, soit une baisse de près de moitié.

GE a fait état d‘un carnet de commandes à peu près stable à 169 milliards de dollars, tandis que les annulations de commandes ont éTé inférieures à 100 milliards de dollars.

L‘action GE a perdu autour de 24% depuis le début de l‘année, alors que l‘indice Dow Jones .DJI n‘a perdu que 1% dans le même temps. (Scott Malone, version française Wilfrid Exbrayat, Stanislas Dembinski et Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below