Spir - Résultat net PDG -64,8% en 2008, pas de dividende

mardi 17 février 2009 19h10
 

PARIS, 17 février (Reuters) - Spir Communication (SPIS.PA: Cotation) a annoncé mardi une chute de 64,8% de son résultat net part du groupe pour l'exercice 2008 au titre duquel il a décidé de ne pas verser de dividende.

Le groupe de petites annonces et de distribution de presse gratuite, qui a annoncé le 21 janvier le départ de son président Philippe Leoni au lendemain d'un avertissement sur sa rentabilité de 2008, ne fournit pas de prévisions pour 2009.

Le résultat net part du groupe ressort à 10,5 millions d'euros contre 29,8 millions en 2008.

Le bénéfice opérationnel courant chute de 38,8% à 37,7 millions, donnant une marge de 5,8%, en recul de 3,7 points comparé à celle de 2007 retraitée de l'arrêt de l'activité Adrexo Mail.

"La nette dégradation de la conjoncture économique depuis le début du second semestre 2008 a pesé sur les performances du groupe", souligne Spir dans un communiqué.

Spir a mis en oeuvre depuis le début de l'année un plan de restructuration dans son pôle de presse gratuite d'annonces, qui pourrait conduire à la suppression de 100 postes, pour un coût total de 2,8 millions d'euros entièrement comptabilisé au quatrième trimestre.

Le groupe a également annoncé le 28 janvier un plan de réorganisation de son activité pré-presse dans l'imprimerie, se traduisant par la suppression de 130 postes, soit 20% de ses effectifs, dans le cadre d'un programme de départs volontaires qui s'étendra de mars 2009 à mars 2010.

Le chiffre d'affaires ressort en hausse de 0,5% à 650,1 millions d'euros, tiré par un bond de 28,1% à l'international.

L'action a clôturé en baisse de 1,7% à 19,66 euros mardi, avec une capitalisation de quelque 120 millions d'euros. Elle a perdu 0,7% depuis le début de l'année, après avoir chuté de 72,5% en 2008.

Des analystes avaient perçu dans le départ de Philippe Leoni une reprise en main de Spir Communication par son actionnaire principal, Ouest France, qui détient 66,4% de son capital. Son remplaçant, Patrick Leleu, 54 ans, a été directeur général de Bouygues Télécom (BOUY.PA: Cotation), du câblo-opérateur Noos et de l'éditeur de jeux vidéo Infogrames IFOE.PA.

(Cyril Altmeyer, édité par xxx )