Zodiac - L'objectif d'Ebit courant va être ajusté à la baisse

mardi 17 mars 2009 07h37
 

PARIS, 17 mars (Reuters) - Zodiac (ZODC.PA: Cotation) a publié mardi un chiffre d'affaires en croissance de 12,7% au titre de son premier semestre 2008-2009 et indiqué que son objectif de résultat opérationnel courant (Ebit) devrait être "ajusté" à la baisse pour tenir compte de la dégradation de ses marchés.

"L'objectif d'Ebit sera ajusté lors de la publication des résultats semestriels. Il restera en forte croissance mais pourrait être inférieur d'environ 5% à l'objectif communiqué en novembre 2008. L'amélioration attendue des frais financiers compensera en partie cet impact sur le BPA" (bénéfice par action)", précise l'équipementier aéronautique dans un communiqué.

La société avait indiqué en novembre qu'elle anticipait un résultat opérationnel courant de 306 millions d'euros pour l'exercice 2008-2009. Elle publiera ses résultats semestriels le 17 avril avant l'ouverture de la Bourse.

Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 1.109 millions d'euros au premier semestre (de septembre à février), avec une hausse de 11,9% pour le seul deuxième trimestre. A périmètre et taux de change constants et hors activité Airbags, les ventes du groupe sont restées stables.

Zodiac ajoute qu'il a sécurisé son financement en obtenant, "à l'unanimité des banques participantes à son crédit syndiqué", une extension d'un an de sa tranche A, qui venait à échéance en juin 2009.

Le montant de l'extension s'élève à 230 millions d'euros et s'accompagne d'un maintien de la tranche B de 700 millions à échéance de juin 2011 et de 161 millions de la tranche C à échéance de fin mai 2009.

Zodiac ajoute que, compte tenu de la baisse des taux d'intérêts, "les nouvelles conditions de cette extension (lui) permettront de réduire le montant de la charge financière sur l'exercice, telle qu'elle avait été estimée dans les objectifs du groupe annoncés en novembre 2008".

Le groupe souligne que l'amélioration de la parité dollar/euro et les acquisitions auront un impact positif sur son Ebit.

Il indique toutefois dans le même temps que "le fort recul du marché des airbags, de même que les décalages enregistrés dans les activités Sièges et Cabine, ainsi qu'un risque de ralentissement au 2e semestre dans les activités d'après-vente pourraient limiter la croissance attendue du résultat opérationnel".

L'équipementier aéronautique est notamment partenaire des constructeurs Airbus EAD.PA, Boeing (BA.N: Cotation) et Embraer (EMBR3.SA: Cotation).

(Benjamin Mallet, édité par Jacques Poznanski)