USA/Ravitailleurs-Boeing penche pour un appel d'offres simplifié

mercredi 17 décembre 2008 18h05
 

WASHINGTON, 17 décembre (Reuters) - Boeing (BA.N: Cotation) a indiqué mercredi qu'il répondrait de nouveau à l'appel d'offres des avions ravitailleurs de l'US Air Force quels que soient les critères retenus pour la compétition, mais tout en mettant en garde contre l'approche préconisée par son concurrent Northrop pour ce marché pouvant atteindre 35 milliards de dollars.

Le directeur général de la division Systèmes de défense intégrés de Boeing, Jim Albaugh, a estimé au cours du sommet Reuters sur l'aérospatiale et la défense organisé à Washington que l'armée de l'air américaine pouvait "adopter une approche très pragmatique", en réduisant le nombre de critères et en optant pour la solution la moins chère qui réponde aux besoins ainsi fixés.

"L'autre approche (préconisée par Northrop Grumman (NOC.N: Cotation)) consiste à retenir l'avion ravitailleur présentant le meilleur rapport qualité-prix", a poursuivi Albaugh. Mais pour lui, cette notion de valeur signifie sans doute davantage de critères de sélection et donc de compromis.

"Je pense que (cette approche) est plus susceptible d'entraîner des recours", a-t-il ajouté.

Northrop et son partenaire européen EADS EAD.PA avaient décroché en février le marché des 179 ravitailleurs au grand dam de Boeing et d'une partie de la classe politique américaine. Une commission arbitrale du Congrès avait finalement retenu les objections de Boeing et demandé la réouverture de l'appel d'offres.

Le Pentagone avait alors préféré repousser le dossier après l'élection présidentielle américaine. /GG

(Jim Wolf, version française Gilles Guillaume)