17 octobre 2008 / 05:49 / dans 9 ans

LEAD 3 Safran s'envole après la confirmation des objectifs 2008

Par Julien Ponthus

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Le cours de Safran (SAF.PA) a bondit de près de 10% à l‘ouverture de la Bourse vendredi après la confirmation de ses objectifs financiers 2008, le groupe ne prévoyant pas d‘impact négatif supplémentaire de la grève chez son client Boeing (BA.N) ou du retard du programme de l‘avion militaire européen A400M produit par EADS EADS.PA.

A 10h15, l‘action du groupe d‘aéronautique et de défense limitait cependant sa progression à 4,81% pour atteindre 9,59 euros, surperformant toutefois l‘indice CAC 40 (+3,4%), qui se reprenait de sa chute de jeudi.

“Les données dont nous disposons aujourd‘hui nous permettent de confirmer sans aucun état d’âme nos prévisions annuelles,” a déclaré Jean-Paul Herteman, président du directoire lors d‘une conférence téléphonique.

Pressé de dire si le groupe s‘attendait à une détérioration de ses résultats en 2009, Jean-Paul Herteman n‘a pas souhaité faire de pronostics à ce stade.

Pour 2008, le groupe confirme viser un résultat opérationnel d‘environ 750 millions d‘euros et un chiffre d‘affaires de plus de 10 milliards d‘euros.

Pour certains analystes les effets de la dégradation de la conjoncture pourrait cependant se faire sentir prochainement.

“Le ralentissement économique devrait se traduire au cours des prochaines publications par un tassement de la croissance organique”, a commenté dans une note l‘analyste Harald Liberge-Dondoux de CM-CIC Securites.

L‘impact de la grève chez Boeing est estimé à 100 millions de dollars sur son chiffre d‘affaires et est jugé “modéré” sur sa marge.

Jean-Paul Herteman avait déjà indiqué le 8 septembre à Reuters qu‘il n’était pas inquiet de la grève chez Boeing tant que sa durée restait limitée.

Safran assure la fabrication de tous les réacteurs du monocouloir B737 de Boeing via sa filiale CFM International, structure contrôlée à parité avec General Electric (GE.N).

Un arrêt de travail à l‘appel du principal syndicat de Boeing, lequel revendique 27.000 adhérents, a débuté le 5 septembre au terme de deux jours de discussions infructueuses avec la direction sur la convention collective.

La crise financière n‘a pas éteint la soif de développement de Safran qui a déclaré vouloir continuer sa politique d‘acquisitions ciblées et réitéré son intérêt pour les activités de défense du groupe public SNPE.

Ce sera cependant à l‘Etat de trancher en dernier lieu, a indiqué la direction du groupe, qui n‘a pas souhaité faire de commentaire sur les spéculations d‘un possible rapprochement avec le groupe de défense Thales (TCFP.PA).

Safran, qui a les moyens financiers de conclure cette acquisition, bénéficierait fortement des activités de défense de SNPE, et en particulier de son expertise dans le domaine de la propulsion des missiles et des fusées, a indiqué la société de Bourse Oddo Securities.

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL

“Nous poursuivons notre développement à l‘international particulièrement en zone dollar et dans les pays émergents et des acquisitions ciblées sur des marchés à fort potentiel”, a ainsi déclaré Jean-Paul Herteman, président du directoire dans un communiqué.

Mercredi, Safran a annoncé l‘acquisition de l‘activité biométrique du fabricant de combinés télécoms américain Motorola MOT.N, sans donner de détails financiers [ID:nLF627680].

Safran annoncé vendredi une croissance organique de son chiffre d‘affaires de 14% à 7,446 milliards d‘euros sur les neuf premiers mois de l‘année.

En tenant compte des changements de périmètre du groupe la croissance du chiffre d‘affaires ne s’élève qu’à 1,5%.

Les ventes de la division propulsion, la première du groupe, se sont élevées à 4,217 milliards d‘euros, en hausse de 12,4% à périmètre constant mais en baisse de 0,2% par rapport aux données publiées à la même époque l‘année dernière.

Safran s‘est également félicité de son carnet de commandes qui comprend 6 740 moteurs, soit, selon lui, l’équivalent de plus de six années de production.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Service économique. Tel 01.49.49.51.11 ; Reuters Messaging: julien.ponthus.reuters.com@reuters.net

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below