16 juin 2009 / 10:34 / il y a 8 ans

LEAD 1 La Bourse salue l'arrivée d'Axel Duroux comme DG de TF1

par Cyril Altmeyer

PARIS, 16 juin (Reuters) - TF1 (TFFP.PA) grimpe en Bourse mardi au lendemain de l'annonce de l'arrivée d'Axel Duroux, artisan du redressement de RTL, au poste de directeur général aux côtés du PDG Nonce Paolini.

L'annonce du renforcement de la direction de TF1 intervient au moment où la filiale de Bouygues (BOUY.PA), confrontée à une chute des recettes publicitaires et une baisse de l'audience de sa chaîne amirale, s'apprête à racheter deux chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT), TMC et NT1.

Axel Duroux, 46 ans, qui a dirigé Endemol France et créé la radio RTL2, est président du directoire du pôle français de RTL et siège au conseil de surveillance de M6 (MMTP.PA), filiale à 48,55% du groupe luxembourgeois AUDK.LU.

CM-CIC souligne dans une note l'intérêt de "l'arrivée d'un homme de contenus, alors que la chaîne TF1 ne parvient pas à enrayer le déclin de son audience, élément clé pour justifier son 'power ratio' (prime au leader dans les tarifs publicitaires)".

L'action s'adjuge 2,36% à 8,475 euros vers 12h00, après avoir gagné plus de 5% en début de séance, surperformant M6, en hausse de 0,71% à la même heure, et le secteur des médias .SXMP, en progression de 0,2%.

Natixis Securities a relevé son objectif da recommandation d'"alléger" à "achat", avec un objectif de cours porté de 6,4 à 10 euros.

"Axel Duroux va seconder Nonce Paolini dans toutes ses missions et toutes ses responsabilités sociales, stratégiques et opérationnelles", a expliqué TF1 dans un communiqué lundi soir.

Une porte-parole du groupe n'a pas confirmé le délai de juillet cité par des analystes pour l'arrivée d'Axel Duroux.

MUTATIONS

Journaliste à l'agence Sipa et à La Cinq, puis conseiller en communication chez IBM France (IBM.N), Axel Duroux a été vice-président d'Endemol France de 2000 à 2004, avant d'arriver chez RTL, qui a, sous la houlette, regagné son leadership des radios françaises un temps perdu au profit de NRJ (SONO.PA). "Nous serons attentifs aux éventuelles velléités de TF1 de se développer davantage dans la radio", note de son côté Oddo Securities.

Le groupe, qui a lancé LCI Radio sur internet en janvier, développe également ses sites web, négocie un partenariat dans l'achat et la production de films avec UGC et compte profiter de l'ouverture à la concurrence du marché et jeux et paris en ligne avec Eurosportbet.com. TF1 a surtout annoncé jeudi dernier la signature d'un accord en vue du rachat à Groupe AB de TMC et NT1 pour 192 millions d'euros. Avec l'acquisition de 100% de NT1 et le doublement de sa participation dans TMC à 80%, TF1 entend profiter du potentiel de croissance des recettes publicitaires des chaînes de la TNT au moment où les siennes chutent dans un marché sinistré.

La chaîne TF1, qui détenait jusqu'à récemment près de la moitié du marché de la publicité télévisée en France, a accusé un recul de 27% de ses recettes publicitaires au premier trimestre - à comparer à une baisse de 11% pour M6. TF1 s'attend désormais à un recul de 13% de son chiffre d'affaires consolidé en 2009 contre 9% auparavant.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below