LEAD 2 Frappé par la crise, Accor abaisse ses objectifs 2008

jeudi 16 octobre 2008 19h34
 

 Par Julien Ponthus
 PARIS, 16 octobre (Reuters) - Le groupe d'hôtellerie Accor
(ACCP.PA: Cotation) a annoncé jeudi qu'il révisait ses objectifs de
résultats 2008 à la baisse pour tenir compte de l'accélération
du ralentissement économique mondial et qu'il prévoyait déjà une
année 2009 difficile. 
 "Il faut anticiper les mauvaises nouvelles (...) le plus
probable c'est que la dégradation sera là au quatrième
trimestre," a déclaré le directeur financier du groupe Jacques
Stern lors d'une conférence téléphonique. 
 L'objectif annuel de résultat avant impôt et éléments non
récurrents est révisé entre 870 et 890 millions d'euros contre
910 à 930 millions d'euros précédemment.
 "C'est encore une progression de 12% à périmètre et taux de
change constant sur l'année et qui se décompose en 25% de
progression sur le premier semestre et 3% pour le second," a
rajouté Jacques Stern pour qui le modèle de développement
d'Accor reste solide. 
 "Dans ce contexte de ralentissement économique on bénéficie
d'abord d'une solidité financière forte, on n'a des lignes de
crédit non utilisées importantes, plus de 1,4 milliard, et on
n'a aucun refinancement à faire dans les trois ans qui
viennent", a-t-il souligné.
 Accor, qui a perdu plus de 40% de sa valorisation boursière
depuis le début de l'année, avait déjà annoncé fin août un
programme d'économies de 75 millions d'euros sur la période
2009-2010, anticipant "une situation économique qui pourrait
rester difficile en 2009".
 Grâce au recentrage opéré depuis 2005, Accor réalise près de
deux tiers de son résultat d'exploitation dans l'hôtellerie
économique sous des enseignes telles qu'Etap ou Formule 1 et
dans les titres de services.
 Pour le groupe, cette stratégie a l'avantage d'offrir une
résistance accrue à la détérioration de la conjoncture par
rapport à des concurrents positionnés uniquement sur
l'hôtellerie haut de gamme.
 Le chiffre d'affaires consolidé pour les neuf premiers mois
de 2008 s'établit à 5,787 millions d'euros, en progression de
4,1% à périmètre constant mais en baisse de 5,4% en données
publiées, en raison de cessions.
 (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)