16 octobre 2009 / 11:58 / il y a 8 ans

LEAD 2 BofA dans le rouge au T3 avec le crédit aux particuliers

* Perte par action de 26 cents au T3 contre un BPA de 15 cts au T3 2008

* L'action perdait autour de 4% à 13h50 GMT

CHARLOTTE, Caroline du Nord, 16 octobre (Reuters) - Bank of America (BAC.N) a publié vendredi une perte trimestrielle plus lourde que prévu, l'amélioration des résultats de sa division de banque d'affaires Merryll Lynch n'ayant pas suffi à compenser les difficultés de la branche crédit aux particuliers.

Le titre perdait autour de 4% à 13h50 GMT. Les résultats de Bank of America (BofA) soulignent à quel point le premier groupe bancaire américain, qui a été renfoué à deux reprises par le gouvernement pour un montant total de 45 milliards de dollars (30,2 milliards d'euros), reste fragile après avoir acquis au plus fort de la crise financière Merrill Lynch et le spécialiste du crédit immobilier Countrywide.

Selon BofA, Merrill Lynch, dont il avait conclu le rachat en septembre 2008 juste après la faillite de Lehman Brothers, a contibué positivement aux résultats trimestriels, pour un montant de 2,2 milliards de dollars.

La banque doit également trouver un nouveau P-DG, Kenneth Lewis ayant annoncé son intention de quitter son poste à la fin de l'année. Sous la pression du gouvernement américain, Kenneth Lewis ne recevra pas de salaire pour 2009, mais il pourrait toucher 125 millions de dollars, dont une partie corresponderait à des indemnités de départ à la retraite.

BofA a subi sur la période juillet-septembre une perte nette de 1,0 milliard de dollars, soit 26 cents par action, à comparer à un bénéfice de 1,18 milliard (15 cents/action) un an plus tôt.

Le produit net bancaire (PNB) est en hausse de 32% sur un an, à 26,4 milliards de dollars.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait une perte par action de 21 cents et un PNB à 27,61 milliards de dollars.

PERTES LIEES AUX ACTIVITES DE CREDIT

Kenneth Lewis a déclaré que les pertes liées aux activités de crédit restaient élevées et que cette question constituait "le principal défi" de sa banque.

"Les difficultés sur le volet crédit continuent à peser sur BofA, et les perspectives en termes de bénéfices resteront moroses tant que ces difficultés subsisteront", a déclaré Gary Townsend, P-DG de Hill-Townsend Capital, une société d'investissement.

Les pertes de BofA dans ses activités mondiales de cartes de crédit se sont creusées à un milliard de dollars.

Les activités de banque de détail représentent environ 60% du portefeuille de crédit de BofA, qui va de l'immobilier au crédit à la consommation. BofA a consacré 11,7 milliards de dollars à des provisions pour pertes de crédit au troisième trimestre, soit 1,7 milliard de dollars de moins qu'au deuxième trimestre mais 5,3 milliards de dollars de plus qu'au troisième trimestre de l'année 2009.

"La première réaction des marchés a été d'attaquer l'action, mais dans des volumes assez légers, et je ne pense pas que cela soit si mauvais que ce que les marchés dépeignent. Les provisions pour pertes sur crédit sont en baisse", souligne Weston Boones de Stifel Nicolaus.

En Bourse, le titre BofA a progressé de 29% au troisième trimestre, une progression comparable à celle de l'indice sectoriel KBW .BKX. Sur un an, l'action affiche un recul de 23%.

Joe Rausch, version française Nicolas Delame et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below