LEAD 1 Linde renonce à ses objectifs de 2010

lundi 16 mars 2009 13h05
 

MUNICH, 16 mars (Reuters) - Linde (LING.DE: Cotation), qui dispute la première place mondiale des gaz industriels à Air Liquide (AIRP.PA: Cotation), renonce à ses objectifs de 2010 et compte accélérer un programme d'économies pour contrer les retombées de la récession mais ne prévoit pas, à l'heure actuelle, de supprimer des postes.

Pour 2009, il reste possible, ajoute-t-il lundi, que le chiffre d'affaires et les bénéfices du groupe soient en légère augmentation ou au même niveau qu'en 2008.

"Toutefois, nous devons envisager l'éventualité d'une baisse du C.A. et des bénéfices", a observé le président du directoire Wolfgang Reitzle, lors de la conférence de presse accompagnant la publication des résultats annuels.

Linde anticipait jusqu'alors pour 2010 un bénéfice d'exploitation de plus de trois milliards d'euros et un rendement des fonds propres de 13%, se basant sur les synergies tirées de l'acquisition du britannique BOC.

Il avait déclaré précédemment qu'il pensait atteindre cette année et pour la première fois un objectif de 250 millions de synergies annuelles du fait de l'achat de BOC.

Le groupe allemand suit un programme de réduction des coûts de 650 à 800 millions d'euros sur une période de quatre, ce programme que précisément il entend accélérer. Il compte désormais réduire ces coûts de 160 à 200 millions cette année et réduire ses investissements de 10,3%.

"Même nous, nous ne sommes pas à l'abri de la récession", a dit Reitzle, qui a précisé que le groupe n'envisageait pas pour l'instant de supprimer des postes.

L'action Linde est en baisse de 1,66% à 52,23 euros à la mi-journée. Son PER est de 10,4 contre 13,2 pour Air Liquide (AIRP.PA: Cotation), son principal concurrent, selon ThomsonReuters StarMine.

(Marilyn Gerlach, version française Wilfrid Exbrayat)