July 16, 2009 / 10:22 PM / 8 years ago

LEAD 1 IBM relève ses prévisions annuelles, le titre grimpe

3 MINUTES DE LECTURE

* Le CA du T2 recule de 13% à 23,3 mds dollars

* Le BPA de 2,32 dollars dépasse le consensus de 2,01 dollars

* Le BPA annuel attendu à "au moins 9,70 dollars", contre 9,20 précédemment

* Le titre prend 3% en après-Bourse sur le Nyse

NEW YORK, 16 juillet (Reuters) - IBM (IBM.N) a fait état jeudi soir d'une baisse de 13% de son chiffre d'affaires trimestriel, sur fond de réduction de dépenses d'entreprises, mais des coûts réduits et des activités plus rentables lui ont permis de dépasser les attentes en matière de bénéfice et de relever ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

International Business Machines table désormais sur un bénéfice annuel "d'au moins 9,70 dollar" par action, contre $9,20 attendus précédemment.

Mike Holland, président de la société d'investissement Holland & Co, juge cette prévision "incroyable".

Le titre IBM gagnait 3% à 114 dollars en après-Bourse sur le Nyse, après avoir clôturé en hausse en séance, à 110,64.

Le chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre du géant américain de l'informatique est tombé à $23,3 milliards, contre $26,8 milliards un an plus tôt et un consensus d'analystes de $23,5 milliards, selon Reuters Estimates.

Le bénéfice net trimestriel a lui atteint $3,1 milliards, contre $2,8 milliards un an auparavant.

Le bénéfice par action a atteint $2,32, contre $1,97 un an plus tôt, dépassant largement les $2,01 de consensus.

IBM a fait mieux que de nombreux concurrents dans un contexte de crise économique, en se concentrant notamment de plus en plus sur les rentables logiciels et les services, comme l'outsourcing.

"Nous sommes bien en avance sur notre objectif de bénéfice par action de 10 à 11 dollars pour 2010", a estimé le directeur général d'IBM, Samuel Palmisano.

La marge opérationnelle a atteint 45,5%, contre 43,2% un an plus tôt, précise le groupe.

"Ces résultats d'IBM, combinés à ceux d'Intel, me rendent plus optimistes", a déclaré de son côté Kim Caughey, analyste chez Fort Pitt Capital Group, a qui cela donne "confiance dans le secteur technologique en général".

Ritsuko Ando, version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below