16 octobre 2008 / 23:51 / il y a 9 ans

LEAD 1 Google en hausse en après-Bourse après ses résult

SAN FRANCISCO, 16 octobre (Reuters) - Google (GOOG.O) a fait état jeudi d‘un résultat trimestriel supérieur aux attentes malgré les difficultés du marché publicitaire, ce qui a fait monter son cours en après-Bourse.

En après-Bourse, la valeur a gagné plus de 10% à 390,30 dollars après avoir fini en hausse de 4,08% à 353,02 dollars.

Le bénéfice net du troisième trimestre s‘est établi à 1,35 milliard de dollars ou 4,24 dollars par action diluée, contre 1,07 milliard ou 3,38 dollars un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le résultat s’élève à 4,92 dollars par action diluée alors que Wall Street visait 4,75 dollars selon Reuters Estimates.

Le chiffre d‘affaires, y compris les commissions versées aux sites publicitaires affiliés, a totalisé 5,54 milliards de dollars, soit une hausse de 31% sur un an mais de 3% seulement par rapport au deuxième trimestre. Il y a un an, le chiffre d‘affaires trimestriel avait bondi de 57%.

Le moteur de recherche a engagé 500 personnes environ sur le trimestre dont la moitié d‘ingénieurs, ce qui porte le total de ses effectifs à 20.000. Le groupe dit vouloir continuer à embaucher avec prudence.

Google a généré 1,73 milliard de dollars de cash flow libre au troisième trimestre, en hausse de 60% sur un an.

L‘action Google a perdu plus de la moitié de sa valeur cette année. Le format publicitaire du groupe (payant en fonction du nombre de clicks) n’échappe pas à la baisse d‘ensemble du marché publicitaire.

Il y a un peu moins d‘un an, Google avait touché un plus haut historique.

“Au premier semestre de l‘année, on a vu les consommateurs en retrait et le nombre de publicité présentées par Google était en baisse. Au troisième trimestre, cela a semblé se stabiliser”, commente Clayton Moran, analyste chez Stanford Financial Group.

Google a fortement réduit ses investissements immobiliers et d’équipement pour les ramener à 452 millions de dollars contre 697 millions pour le trimestre à fin juin.

“Nous sommes en territoire inconnu”, a déclaré le directeur général Eric Schmidt à propos de l’économie.

”Le groupe n‘est certes pas immunisé“ contre le ralentissement économique, mais sa valorisation est très compétitive et parallèlement, Yahoo, son principal concurrent, a des difficultés. Aussi, d‘un point de vue de la concurrence, ils sont grands”, résume Greg Woodard, chez Manning & Napier. /DRO

Eric Auchard, version française Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below