16 janvier 2009 / 10:05 / il y a 9 ans

LEAD 2 Sony Ericsson en perte au T4 2008, réduit ses coûts

STOCKHOLM, 16 janvier (Reuters) - Sony Ericsson a annoncé vendredi un plan de réduction des coûts en réaction à la chute plus marquée que prévu de ses résultats au titre du quatrième trimestre 2008, d'autant qu'il estime que le marché des téléphones portables risque de se contracter en 2009.

La perte imposable lors des trois derniers mois de l'exercice 2008 s'est établie à 261 millions d'euros, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient sur une perte de 72 millions d'euros.

Un an auparavant, la coentreprise de Ericsson (ERICb.ST) et Sony (6758.T) avait dégagé un 501 millions d'euros de bénéfices.

La perte d'exploitation avant charges de restructuration s'est élevée à 133 millions d'euros contre un bénéfice opérationnel de 489 millions d'euros un an auparavant.

Le groupe, qui prévoyait déjà de réaliser 300 millions d'euros d'économies annuelles, a annoncé qu'il allait réduire ses coûts de 180 millions d'euros supplémentaires.

Selon Sony Ericsson, le marché mondial des combinés mobiles a progressé de près de 6% en 2008 à près de 1,19 milliard d'unités. Le groupe anticipait auparavant une croissance de l'ordre de 10%.

Le président de Sony Ericsson Dick Komiyama a indiqué qu'il anticipait une contraction du marché mondial des téléphones mobiles de plus de 5%.

Il a également indiqué que le groupe allait accentuer sa présence sur le marché haut de gamme et sur les smartphones.

Au quatrième trimestre, le prix moyen de vente est ressorti à 121 euros contre une prévision à 110 euros. Un an auparavant, il s'était inscrit à 123 euros.

Sony Ericsson est le premier des quatre principaux fabricants de téléphones mobiles à publier ses résultats. Motorola MOT.N a déjà annoncé qu'il ferait état d'une perte trimestrielle imputable à la chute de ses ventes.

Selon Richard Windsor, analyste chez Nomura Securities, la question principale qui se pose désormais est celle de la marge brute.

"Quelle proportion vont bien pouvoir atteindre les promotions devant leur permettre de conserver leur part de marché", s'interroge-t-il.

"S'ils peuvent revenir à une marge située au alentours de 25% et atteindre leurs objectifs de réductions de coûts, ils seront en mesure d'atteindre le seuil de rentabilité." (Rédaction de Stockholm, version française Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below