16 octobre 2009 / 11:28 / dans 8 ans

LEAD 2 GE - Le chiffre d'affaires décevant éclipse les profits

* BPA hors exceptionnels de 22 cents, supérieur aux attentes

* Le chiffre d‘affaires a chuté de 20%, plus que prévu

* Le titre en nette baisse à Wall Street

par Scott Malone

BOSTON, 16 octobre (Reuters) - General Electric (GE.N) a publié vendredi un chiffre d‘affaires trimestriel inférieur aux attentes de Wall Street, ce qui éclipse son bénéfice meilleur que prévu et fait dégringoler le titre en Bourse.

Le plus grand conglomérat des Etats-Unis a fait état d‘un chiffre d‘affaires en baisse de 20%, en recul dans toutes ses branches d‘activité. Il a en outre indiqué que ces commandes, qui fournissent une indication sur ses ventes futures, avaient aussi fléchi.

Les grosses entreprises industrielles comme GE ont sabré leurs coûts pour résister à la récession. La reprise venant, les investisseurs se demandent quand les profits seront à nouveau portés par l‘activité.

L‘action GE perdait 4,4% à 16,05 dollars après une demi-heure de cotation à New York.

La déception du marché est d‘autant plus grande que les résultats meilleurs que prévu publiés depuis la semaine dernière par de grands groupes comme le producteur d‘aluminium Alcoa (AA.N) et le néerlandais Philips Electronics (PHG.AS) avaient nourri les espoirs des investisseurs concernant les comptes de GE.

“L‘attention se porte sur le chiffre d‘affaires, pas sur le bénéfice”, résume Jack De Gan, chez Harbor Advisory, dans le New Hampshire. “Maintenant, il nous faut de la croissance du chiffre d‘affaires. Et le C.A. a été léger.”

Le chiffre d‘affaires trimestriel a reculé de 20% à 37,8 milliards de dollars, alors que les analystes l‘attendaient en moyenne à 39,5 milliards.

LA FAIBLESSE DE GE CAPITAL

La direction de GE, lors d‘une conférence téléphonique, a expliqué que l‘ampleur de cette baisse s‘expliquait en partie par le rythme plus rapide que prévu auquel le groupe à réduit la voilure de sa filiale financière GE Capital, sa branche la plus éprouvée par la crise financière et économique.

“Nous réduisons la taille de GE Capital plus vite que ce que nous avions prévu”, a dit le directeur général Jeff Immelt. “Nous pensons que c‘est stratégique mais, de ce fait, le chiffre d‘affaires de GE Capital a baissé en conséquence.”

GE, numéro un mondial des moteurs d‘avions et des turbines électriques, des gros équipements eux aussi très affectés par la crise, a vu son bénéfice chuter de 42% au troisième trimestre, à 2,49 milliards de dollars, ou 23 cents par action, contre 4,31 milliards et 43 cents un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 22 cents, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S était de 20 cents.

Le niveau des commandes a reculé de 18% à 18,4 milliards de dollars, les commandes non exécutées ressortant toutefois à 174 milliards de dollars.

Jeff Immelt a indiqué que la situation économique commençait à s‘améliorer.

GE Capital a été une fois encore la branche d‘activité la plus faible du groupe, avec une chute de 87% de son bénéfice. Le groupe a néanmoins précisé que tous les segments de cette filiale avaient réalisé des profits à l‘exception de celui de l‘immobilier.

*Pour les déclarations de GE concernant les scénarios envisagés pour NBC Universal, cliquez sur [ID:nLG669614]

version française Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below