October 19, 2009 / 11:35 AM / 8 years ago

Auto - Le marché attend des indices sur 2010 au-delà du T3

6 MINUTES DE LECTURE

* Les publications du 3e trimestre dans l'automobile commencent cette semaine

* CA attendus en hausse avec les primes à la casse

* Les analystes attendent des indices sur 2010, année test

par Helen Massy-Beresford

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Plusieurs grands acteurs de la filière automobile publieront cette semaine leurs performances pour le troisième trimestre, mais au-delà de ces données très attendues pour mesurer la reprise apparemment en cours, les analystes voudront en savoir plus sur 2010 et l'après "prime à la casse".

Ce dispositif, instauré à travers le monde pour soutenir des ventes automobiles en chute libre sur la deuxième partie de l'année dernière, a pris fin aux États-Unis et en Allemagne, l'enveloppe allouée ayant été totalement dépensée. En France, où 500.000 primes pourraient être accordées sur l'ensemble de 2009, les aides vont être progressivement réduites dans le courant de l'année prochaine.

Les analystes n'attendent pas au troisième trimestre les bonnes nouvelles en terme de cash flow qui avaient marqué les résultats semestriels publiés en juillet, au moment où les primes à la casse et la fin du déstockage avaient commencé à se traduire concrètement sur la production.

Les acteurs de la filière devraient en revanche commencer à bénéficier d'un effet de base favorable par rapport au trou d'air qui a marqué la deuxième moitié de 2008.

Michael Tyndall, analyste chez Nomura, estime ainsi que les prévisions des entreprises pour le quatrième trimestre seront très vraisemblablement positives.

"En revanche, les incertitudes entourant 2010 n'ont pas disparu, en particulier pour les constructeurs de masse dont les ventes sont soutenues par les primes à la casse", ajoute-t-il.

Stuart Pearson, analyste chez Credit Suisse, estime à ce titre que les constructeurs davantage positionnés sur le segment "premium", et dont les modèles ont peu profité des primes, pourraient envisager la reprise graduelle qui se profile avec plus d'optimisme.

Point Bas en 2010 ?

Constructeurs et équipementiers ont épuisé une partie des outils à leur disposition: ils ont réduit les coûts, les stocks sont revenus à des plus bas, et la fin des primes à la casse permettra de vérifier si le secteur a renoué avec une croissance durable et peut désormais voler de ses propres ailes.

L'exercice 2010 constituera à ce titre un véritable test.

Les analystes s'attendent par exemple à ce que les ventes de voitures neuves en Allemagne, premier marché d'Europe, s'effondrent à nouveau en début d'année prochaine - elles ont bondi de 21% en septembre, le mois qui a suivi la fin de la prime à la casse - une fois que les voitures commandées avant que le dispositif n'expire auront été livrées.

"On pense toujours que le point bas, au niveau des volumes, va tomber l'an prochain", résume Stuart Pearson. Dans ce constexte toujours incertain, "les entreprises vont probablement insister davantage sur le plus long terme que lors des publications normales de résultats", ajoute-t-il.

PSA Peugeot Citroën ouvrira le bal mercredi matin avec son chiffre d'affaires du troisième trimestre, que Philippe Houchois, analyste chez UBS, attend en hausse de 3% sur un an à 13,1 milliards d'euros.

Fiat FIA.MI, premier constructeur européen à publier l'ensemble de ses résultats, devrait faire état quant à lui d'un chiffre d'affaires de 10,3 milliards pour l'ensemble du groupe d'après les analystes de Cassa Lombarda, qui anticipent par ailleurs des résultats "faibles mais toujours adéquats dans un marché difficile".

Le géant turinois devrait bénéficier notamment de son exposition à la solide performance du marché brésilien. Dans le cas de Fiat, les observateurs chercheront surtout aussi à en savoir davantage sur les projets de l'administrateur délégué Sergio Marchionne pour l'américain Chrysler, dont Fiat a racheté 20%, sans attendre la présentation programmée le 4 novembre du plan quinquennal envisagé pour le constructeur de Detroit.

Renault (RENA.PA) publiera quant à lui son chiffre d'affaires trimestriel le 29 octobre. Dans le cas du constructeur au losange, le marché surveillera également l'évolution du dossier Avtovaz (AVAZ.MM), le groupe russe en difficulté dont Renault possède 25% [ID:nN01273579]

Les allemands BMW (BMWG.DE), Daimler (DAIGn.DE) (Mercedes) et Volkswagen (VOWG.DE) publieront eux aussi vers la fin du mois.

Du côté des équipementiers, Faurecia (EPED.PA) devrait annoncer dès mardi matin un chiffre d'affaires de 2,7 milliards d'euros au titre du trimestre écoulé, selon l'estimation de Philippe Houchois. Celui-ci ajoute dans une note de recherche que le concurrent Valeo (VLOF.PA) pourrait faire état le soir-même d'un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros et d'un bénéfice opérationnel de 29 millions au troisième trimestre.

Avec Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below