16 octobre 2008 / 11:38 / il y a 9 ans

LEAD 2 Merrill Lynch - Perte nette de $7,5 mds au 3e trimestre

NEW YORK, 16 octobre (Reuters) - La banque d'affaires américaine Merrill Lynch MER.N a fait état jeudi d'une perte nette de 7,5 milliards de dollars au troisième trimestre, après des dépréciations d'actifs et des pertes sur crédit liées à des produits financiers structurés.

Merrill, qui a accepté le mois dernier une offre de rachat de Bank of America (BAC.N), a précisé que sa perte nette par action applicable aux détenteurs de titres ordinaires s'était creusée à 5,58 dollars, contre 2,82 dollars un an plus tôt. En 2007, la perte nette totale trimestrielle était de 2,3 milliards de dollars.

Cette perte a dépassé le consensus des analystes, qui portait sur une perte de 5,18 dollars par titre, selon Reuters Estimates.

Merrill a passé plus de neuf milliards de dollars de dépréciations d'actifs et de pertes de crédits, la plupart au titre du seul mois de septembre. Pour justifier ces pertes, elle invoque la faillite de Lehman Brothers LEHMQ.PK.

En juillet dernier, Merrill a vendu un portefeuille de CDO (collateralized debt obligations) d'une valeur faciale de 30,6 milliards de dollars au fonds de capital-investissement Lone Star, dépréciant fortement des actifs et augmentant son capital dans la foulée - mais cela n'a pas suffi à régler ses problèmes.

Merrill a indiqué qu'elle allait émettre dix milliards de dollars d'actions préférentielles non assorties de droits de vote, ainsi que des options liées, au Trésor américain.

La banque précise en outre qu'en raison de son rachat par Bank of America, elle ne cherche plus à vendre la part majoritaire qu'elle possède au sein de sa filiale Financial Data Services.

La chute du prix de l'action Merrill, rachetée pour l'équivalent de 29 dollars par action, a jeté quelques doutes sur l'issue de l'accord.

Mais elle a depuis comblé une partie de ses pertes. Jeudi vers 17h00 GMT, l'action Merrill valait 17,90 dollars.

"Bien sûr, cette acquisition devient un sujet d'inquiétude pour les actionnaires de Bank of America, mais nous estimons que BoA a racheté ces actifs à un prix cassé", estime Tim Ghriskey de Solaris Asset Management.

John Thain, directeur général de Merrill, a déclaré à des journalistes qu'il s'attendait à ce que les actionnaires de BoA approuvent l'accord de rachat à la mi-novembre. /SD/NDE

Elinor Comlay et Christopher Kaufman,version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below