GB-Des banques veulent la levée du moratoire sur les dividendes

mercredi 15 octobre 2008 09h15
 

LONDRES, 15 octobre (Reuters) - Certaines banques britanniques exhortent Londres à lever une interdiction posée sur le paiement des dividendes imposée en contrepartie de l'injection de 37 milliards de livres dans trois grandes banques, rapporte la presse de mercredi.

Selon le Financial Times et The Independant, Royal Bank of Scotland (RBS.L: Cotation), HBOS HBOS.L et Lloyds (LLOY.L: Cotation) ont toutes les trois vu le cours de leur action baisser après l'annonce de l'interdiction du paiement des dividendes.

Les trois établissements se traitent actuellement en Bourse en dessous du prix auquel l'Etat britannique a proposé de racheter leurs actions. Si le prix de leurs titres ne se redresse pas, il y a peu de chances que des investisseurs privés s'y risquent.

Le gouvernement britannique se retrouverait dès lors avec la participation la plus élevée possible dans chaque banque, accentuant le risque pour le contribuable. Le paiement des dividendes permettrait sans doute de rendre les actions des trois banques plus attractives pour les investisseurs.

Le cours de l'action Lloyds est une source d'inquiétude pour le gouvernement britannique car cette banque est censée racheter HBOS. Le groupe, dont le titre a perdu 6,6% mardi, a déjà renégocié une fois les termes de l'accord en raison de la fonte de la valeur des actions des deux banques.

Lloyds verse traditionnellement un dividende généreux à ses actionnaires.

RBS et HBOS ont refusé de commenter ces informations, tandis que Lloyds ne pouvait être joint dans l'immédiat. /NDE

(John Bowker, version française Nicolas Delame)