15 septembre 2009 / 17:18 / dans 8 ans

France-Latécoère revoit à la baisse sa prévision de CA pour 2009

* Prévision de baisse de 25% de ses ventes en 2009

* Résultat opérationnel en baisse de 37,8% au S1

PARIS, 15 septembre (Reuters) - Latécoère (LAEP.PA) a revu mardi à la baisse ses prévisions de chiffre d‘affaires pour l‘exercice 2009 en raison de nouveaux retards dans le programme 787 de Boeing (BA.N) et des baisses de cadences de livraison chez le constructeur aéronautique brésilien Embraer (EMBR3.SA).

Dans un communiqué, l’équipementier aéronautique indique s‘attendre pour 2009 à un recul de 25% de son chiffre d‘affaires contre une baisse précédemment prévue de 20%.

“A l‘issue de l’été, Boeing a annoncé un nouveau retard sur le programme B787 et des baisses complémentaires de cadences sur le dernier trimestre ont été communiquées par Embraer”, explique Latécoère.

“Le groupe ajuste en conséquence ses objectifs de chiffre d‘affaires pour l‘année 2009 et anticipe désormais un retrait d‘environ -25% par rapport à celui de 2008 (hors éléments exceptionnels)”, poursuit l’équipementier.

Sur les six premiers mois de l‘année, Latécoère a vu son résultat opérationnel baisser de 37,8% à 6,9 millions d‘euros. Son chiffre d‘affaires recule de son côté de 19,7% à 238,6 millions.

Sur la période, son résultat net augmente toutefois de 14,1% à 9,7 millions d‘euros grâce, selon l’équipementier français, à des plus-values latentes sur des instruments financiers de 11,6 millions d‘euros.

Le groupe fait savoir qu’à la date du 30 juin dernier, son carnet de commandes s’élevait à 2.275 millions d‘euros, “soit l’équivalent de plus de quatre années de chiffre d‘affaires”, selon Latécoère.

Le 30 juillet dernier, Latécoère avait fait état d‘un nouveau recul de son activité sur le deuxième trimestre 2009 [ID:nLU25122].

A la Bourse de Paris, l‘action Latécoère a clôturé mardi en baisse de 4,03% à 6,91 euros. Le groupe, dont la capitalisation boursière ressort à 62 millions d‘euros, a vu le cours de son action gagner près de 47% depuis le début de l‘année après avoir perdu 71,84% en 2008.

Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below