Le suédois SKF fait mieux que prévu, la demande se stabilise

mercredi 15 juillet 2009 09h39
 

STOCKHOLM, 15 juillet (Reuters) - Le suédois SKF (SKFb.ST: Cotation), numéro un mondial des roulements à bille, a fait état mercredi d'une baisse plus faible que prévu de son bénéfice imposable au deuxième trimestre, à la faveur de réductions de coûts.

Le groupe a indiqué qu'il tablait sur une demande stable dans les mois qui viennent.

L'action a ouvert en hausse de plus de 3% après ces annonces, et prenait encore 1,3% à 7h25 GMT.

Le bénéfice avant impôt s'est inscrit à 312 millions de couronnes (28,4 millions d'euros), contre 1,98 milliard de couronnes au deuxième trimestre 2008.

Mais les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un bénéfice imposable de 181 millions seulement.

SKF, qui a supprimé des milliers de postes pour faire face à la crise, a indiqué que la tendance baissière observée sur ses marchés montrait des signes de stabilisation.

Le groupe s'attend à ce que le recul de ses volumes de ventes soit légèrement moindre au troisième trimestre par rapport aux six premiers mois de l'année.

"Comparé avec le deuxième trimestre et corrigé des variations saisonnières, la demande devrait être relativement inchangée pour le groupe SKF au total", a indiqué le suédois dans son communiqué de résultats.

"Le niveau de production sera significativement plus bas d'une année sur l'autre et relativement inchangé par rapport au deuxième trimestre", a-t-il précisé.

Le niveau de production du groupe restera en deçà de celui des ventes afin de réduire les stocks, a-t-il ajouté.

Le chiffre d'affaires a baissé à 14,2 milliards de couronnes au deuxième trimestre, contre 16,1 milliards un an plus tôt, et rate le consensus qui était de 14,8 milliards.