LEAD 1 SGS trébuche en Bourse après un S1 en demi-teinte

mercredi 15 juillet 2009 10h15
 

ZURICH, 15 juillet (Reuters) - SGS SGSN.VX a fait état mercredi d'une chute de son bénéfice au premier semestre, liée notamment à un gain exceptionnel l'an dernier, mais se dit confiant de pouvoir atteindre ses objectifs de croissance cette année.

"Bien que l'environnement économique reste difficile, SGS confirme ses objectifs, à savoir une croissance interne à un chiffre tout en maintenant les marges opérationnelles au niveau de 2008", déclare dans un communiqué le numéro un mondial de la certification, concurrent du français Bureau Veritas (BVI.PA: Cotation).

Ces nouvelles ne consolent pas les investisseurs qui font chuter le titre de 3,99% à 1.252 francs vers 07h50 GMT dans un marché .SSHI en hausse de 0,62%.

Le bénéfice net du groupe genevois a baissé d'un tiers à 255 millions de francs suisses (167,6 millions d'euros) au premier semestre 2009 alors que le consensus était de 285 millions.

Le résultat de l'an dernier comprenait un produit exceptionnel de 113 millions de francs, rappelle SGS. Durant les six premiers mois 2009, le groupe a comptabilisé une charge nette après impôts de 9 millions de francs, liée surtout à des réductions de personnel.

Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est replié de 27,4% à 361 millions, contre 395 millions pronostiqués. Ajusté des effets exceptionnels, il a progressé de 1,6% à 376 millions pour une marge améliorée à 16,2% après 16,1%.

"La marge Ebit est convaincante mais l'évolution des ventes semble plutôt décevante, surtout après l'annonce de deux premiers mois positifs", regrettent les analytes de la banque Wegelin dans leur BrunCH.

Le chiffre d'affaires a progressé de 1,3% en francs suisses et de 6% à taux de change constants à 2.327 millions, restant en deçà des 2.459 millions anticipés par les marchés.

"La croissance organique a chuté de façon substantielle de 15,6% au second semestre 2008 à environ 4% au premier semestre 2009", critique Roger Steiner, analyste chez Kepler CM, relevant "l'oubli" de ce chiffre dans le communiqué.   Suite...