14 mai 2009 / 06:24 / il y a 8 ans

LEAD 3 CGG Veritas - T1 en baisse, baisse des coûts "intensive"

* T1 en baisse, demande en berne

* Programme "intensif" de baisse des coûts

* Gestion "rigoureuse" des investissements

(actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet

PARIS, 14 mai (Reuters) - CGG Veritas (GEPH.PA) a publié jeudi des résultats en baisse au 1er trimestre et a annoncé la mise en oeuvre d'un programme "intensif" de réduction de coûts pour faire face à la faiblesse de la demande.

Le spécialiste des services et équipements géophysiques a également confirmé qu'il gérerait en 2009 ses investissements de façon rigoureuse en privilégiant "la génération d'un bon niveau de cash flow libre" - au-dessus de 100 millions de dollars - tout en préservant ses dépenses de R&D dans les technologies de haut de gamme.

Fin février, le groupe avait dit prévoir une réduction d'environ 10% à 15% des dépenses d'exploration-production des compagnies pétrolières en 2009, avec une hypothèse de baisse du marché sismique de l'ordre de 15% à 20%.

La société avait également indiqué qu'elle tablait sur une baisse de l'ordre de 5% de son chiffre d'affaires en 2009.

Le carnet de commandes de CGG Veritas s'établissait à 1,4 milliard de dollars au 1er mai, en baisse séquentielle de 25% en raison d'une "réduction générale de la demande" et des "reports d'engagements" de ses clients.

Au 1er trimestre, le groupe a enregistré un résultat net de 54 millions d'euros (-16%), un résultat opérationnel de 100 millions (-19%), un résultat brut d'exploitation (Ebitda) de 215 millions (-6%) et un chiffre d'affaires de 648 millions (+11%). Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 72 millions d'euros, un résultat opérationnel de 139 millions, un résultat brut d'exploitation de 270 millions et un CA de 711 millions.

Exprimé en dollars, le résultat net a baissé de 26% à 71 millions, l'opérationnel de 29% à 131 millions, le RBE de 18% à 282 millions et le chiffre d'affaires de 2% à 851 millions.

"Je serais très étonné d'un effondrement permanent et durable du prix du pétrole en 2010-2011-2012. Par contre, les compagnies pétrolières font tout pour mettre les 'contracteurs' sous pression, ce qui donne des effets totalement désastreux dans notre secteur", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Robert Brunck, le P-DG de CGG Veritas.

REDUCTION DE LA FLOTTE EN OPERATION

Pour faire face à ce phénomène, CGG Veritas entend notamment retirer du marché trois navires 3D et un navire 2D en 2009.

"Au-delà de ces quatre bateaux, à l'horizon du 1er semestre 2010, nous allons d'abord retarder l'arrivée des bateaux nouveaux (...) et nous allons mettre volontairement en arrêt temporaire un certain nombre de bateaux pour être flexibles et abaisser notre base de coûts", a ajouté Robert Brunck, précisant que le groupe opérerait dès le 1er semestre 2010 avec moins de 20 bateaux contre 27 actuellement.

"Notre programme de baisse de coûts se traduira par une réduction de 15% des coûts des services au-delà des 100 millions de dollars que j'ai annoncés. Nous le mettrons en oeuvre au plus tard sur un an", a-t-il précisé.

Le P-DG de CGG Veritas a également indiqué qu'une perte d'exploitation dans les services après frais de restructuration au 2e trimestre n'était pas exclue.

Jean-Luc Romain, analyste chez CM-CIC Securities, a évoqué dans une note des résultats inférieurs à ses attentes et "dans le bas de fourchette du consensus".

"La baisse plus forte qu'attendu du CA multiclients et le recul attendu par CGG de l'activité sur l'année conduit le groupe à accélérer la mise en oeuvre de mesures de réduction des coûts et des capacités qui devraient permettre une reprise des activités de service courant 2010", a-t-il cependant ajouté.

LE TITRE BAISSE

Vers 11h05, le titre CGG Veritas reculait de 6,18% à 11,165 euros mais affichait une hausse de près de 5,3% depuis le début de l'année après un recul de 73% en 2008.

"A long terme, je reste confiant dans les perspectives de notre industrie et dans la capacité de CGG Veritas à continuer de renforcer sa position de premier rang", a souligné Robert Brunck.

Les investissements de CGG Veritas devraient baisser pour atteindre environ 300 millions de dollars en 2009 contre 500 millions en 2008.

CGG Veritas a limité ses investissements à 175 millions de dollars au 1er trimestre (133 millions d'euros), en baisse de 21%.

La société a généré un cash flow libre négatif de 37 millions de dollars, alors qu'il était positif de 37 millions de dollars au premier trimestre 2008.

La dette nette du groupe s'élevait à 1,140 milliard d'euros à fin mars contre 1,029 milliard à fin 2008, avec un ratio dette nette sur fonds propres de 36% contre 35% fin 2008.

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below