14 août 2009 / 14:19 / dans 8 ans

LEAD 1 Le fonds souverain norvégien a 1% des actions mondiales

* Le “fonds pétrole” voit des évolutions positives au T3 * Dit posséder 1% des actions mondiales * Soutient un activisme actionnarial “vert”

OSLO, 14 août (Reuters) - Profitant de la reprise des marchés financiers, le fonds souverain de la Norvège a généré au deuxième trimestre un retour sur investissements de 12,7% et il possède 1% de l‘ensemble des actions dans le monde, a annoncé vendredi la Banque centrale de Norvège.

Le fonds, communément appelé “fonds pétrole”, a vu la valeur de son portefeuille bondir de 14,9% sur la période à 2.385 milliards de couronnes norvégiennes (267,6 milliards d‘euros).

Le retour sur investissement engendré par le fonds souverain s’élève à 45 milliards de dollars, soit un gain trimestriel sans précédent.

Sa performance a dépassé de 2,1 points de pourcentage celle de son portefeuille de référence au deuxième trimestre alors qu‘il avait réalisé en 2008 sa plus mauvaise performance depuis sa création il y a dix ans, a précisé la Norges Bank, qui gère le fonds.

“L’économie a montré des signes évidents de stabilisation au deuxième trimestre et l‘incertitude concernant le secteur financier a diminué”, a expliqué le directeur général du fonds, Yngve Slyngstad.

“Cette évolution positive au deuxième trimestre s‘est poursuivie au troisième trimestre”, a-t-il ajouté.

Le fonds possède 1,7% de l‘ensemble des actions européennes. Ayant acheté un volume d‘actions supérieur à la normale pendant la crise économique et financière, la part des actions qu‘il détient dans le monde a plus que doublé au cours de l‘année écoulée pour atteindre 1%.

Le fonds possède notamment 3 milliards de dollars d‘actions au capital des sociétés Royal Dutch Shell (RDSa.L), Nestlé NESN.VX et de la banque HSBC (HSBA.L). Il détient également environ 13 milliards de dollars des dettes britanniques et américaines et 7 milliards de dollars des emprunts de Fannie Mae.

“Avec le revirement des marchés depuis mars, le fonds a été valorisé de plus de 600 milliards de couronnes norvégiennes” explique Yngve Slyngstad.

Le directeur général du fonds a également annoncé que les efforts de diversification des titres auprès des pays émergents entrepris pendant l‘année avaient porté leurs fruits.

“Proportionnellement, le poids de nos avoirs dans les pays émergents est identique à celui de nos avoirs dans les pays développés”, a-t-il souligné.

Le fonds souverain norvégien, alimenté par les recettes pétrolières et gazières du pays, investit dans des actions et des emprunts d‘Etat étrangers avec pour objectif à long terme d‘assurer des sources de revenus lorsque les ressources en hydrocarbures seront épuisées.

Caractérisé par une gestion prudente de ses richesses énergétiques, l‘Etat norvégien s‘efforce d‘engager des démarches écologiques actives auprès des entreprises représentées dans son portefeuille.

Le fonds souverain norvégien est considéré comme le deuxième plus grand fonds souverain dans le monde derrière celui des Emirats arabes unis et comme le premier investisseur en Europe.

Avec une population de 4,8 millions de personnes, la Norvège compte moins de 0,1% de la population mondiale.

Wojciech Moskwa et Joergen Frich, version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below