USA - Difficile d'adopter en urgence l'aide à l'auto - sénateur

vendredi 14 novembre 2008 08h40
 

WASHINGTON, 14 novembre (Reuters) - Le sénateur démocrate qui préside la Commission bancaire du Sénat américain a exprimé jeudi soir ses doutes sur les chances d'adopter d'ici la fin de l'année un plan de sauvetage des constructeurs automobiles américains, faute d'un soutien suffisant de la part des républicains au Congrès.

Christopher Dodd, élu du Connecticut, juge difficile de faire passer ce plan de 25 milliards de dollars de prêts d'urgence aux constructeurs lors de la session parlementaire post-élection présidentielle, qui débute la semaine prochaine, au vu les réticences de l'opposition républicaine.

"Dans l'immédiat, le compte n'y est pas", a déclaré Dodd à la presse concernant la probabilité de voir ce plan entériné par le Sénat. "Je veux être prudent concernant une mise au vote d'un projet qui pourrait être rejeté".

Dodd juge que "quelque chose doit être fait" et soutient à titre personnel l'utilisation, pour un secteur automobile en crise, d'une partie du plan public de 700 milliards de dollars d'aide aux établissements financiers mais il reste sceptique sur un soutien suffisant coté républicain.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, élu du Nevada, a aussi averti que le succès d'un plan pour l'automobile dépendait des républicains du Sénat et de la Maison blanche.

Avec une majorité étroite, les démocrates ne peuvent pas passer en force à la chambre haute ou contrer un veto du président républicain George Bush, en poste encore jusqu'au 20 janvier, avant de céder la place au président élu, le démocrate Barack Obama.

Ce dernier a appelé une nouvelle fois à une action d'urgence pour aider un secteur automobile victime de la crise économique et en mal d'injections rapides de liquidités.

CHRYSLER APPELLE A L'AIDE   Suite...