14 juillet 2009 / 15:25 / dans 8 ans

LEAD 1 Johnson & Johnson - Profits supérieurs aux attentes au T2

* BPA de 1,15 dollar, contre $1,11 attendu

* Prévision confirmée sur l‘exercice

* Le titre en hausse, surperforme le marché

par Ransdell Pierson et Lewis Krauskopf

NEW YORK, 14 juillet (Reuters) - Johnson & Johnson (JNJ.N) a fait état mardi d‘un bénéfice en baisse de près de 5% au deuxième trimestre, mais les résultats ont surpassé les attentes du marché grâce à des ventes étonnamment résistantes dans les secteurs de la pharmacie et de la grande consommation.

Le groupe diversifié a dégagé un bénéfice net de 3,21 milliards de dollars, ou 1,15 dollar par action, contre 3,37 milliards ou 1,18 dollar au deuxième trimestre 2008.

Les analystes tablaient sur un bénéfice par action de 1,11 dollar, selon Reuters Estimates.

Le groupe a réaffirmé sa prévision d‘un bénéfice par action compris entre $4,45 et $4,55 sur l‘exercice, hors exceptionnels.

A Wall Street, le titre J&J gagnait 0,7% à 58,14 dollars à 15h00 GMT, dans un marché en baisse.

Le chiffre d‘affaires a baissé de 7,4% et s‘est établi à 15,24 milliards de dollars, soit 190 millions de plus que le consensus de Reuters Estimates.

Le chiffre d‘affaires aurait été plus élevé de six points de pourcentage si le dollar avait été moins fort.

Le chiffre d‘affaires a été pénalisé par l‘expiration des brevets de médicaments utilisé dans le traitement de la schizophrénie (Risperdal) et de l’épilepsie (Topamax), mais les ventes du Remicade, contre l‘arthrite, ont été meilleures que prévu.

Les ventes de médicaments délivrés sur ordonnance ont baissé de 13,3% pour s’établir à 5,5 milliards de dollars, plombées par la concurrence des génériques. Les ventes ont plongé de 73% pour le Topamax, à 182 millions de dollars, et de 66% pour le Risperdal, à 239 millions.

Des analystes remarquent cependant qu‘ils s‘attendaient à un recul plus prononcé de l‘activité Pharmacie de J&J.

Les ventes de Remicade ont progressé de 24% à 1,1 milliard de dollars.

“Ils ont un programme de réductions des coûts depuis environ un an et demi et ça les aide vraiment dans leurs comptes financiers”, a commenté Jan Wald, analyste chez Noble Financial Group. “La surprise vient davantage du chiffre d‘affaires et c‘est de bon augure.”

Les ventes mondiales des produits de grande consommation ont baissé de 4,5% pour s’établir à 3,85 milliards de dollars. Celles de matériels médicaux ont baissé de 3,1% à 5,89 milliards.

version française Danielle Rouquié, Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below