14 octobre 2008 / 08:50 / il y a 9 ans

LEAD 2 Fortis dégringole de 70% à la reprise des cotations

(actualisé avec déclaration des autorités belges)

AMSTERDAM/BRUXELLES, 14 octobre (Reuters) - Le bancassureur Fortis FOR.AS FOR.BR dégringole mardi en Bourse à la reprise des cotations après la présentation de sa nouvelle structure fortement réduite.

Le groupe belgo-néerlandais a indiqué qu'il ne serait pas à même de publier ses résultats trimestriels le 3 novembre, en faisant valoir que sa réorganisation après un plan de sauvetage mis sur pied par les pays du Benelux avec l'aide de BNP Paribas (BNPP.PA) ne pouvait pas être faite en quelques jours.

A la mi-journée, Fortis, dont les cotations ont été suspendues pendant toute la semaine dernière, chutait d'environ 70% à Bruxelles et Amsterdam pour se négocier aux alentours de 1,60 euro. Avant la reprise des cotations, certains analystes avaient indiqué que l'action pourrait valoir entre 3 et 4 euros par action.

Fortis pourra ne pas publier la totalité de ses résultats du troisième trimestre, a indiqué l'autorité belge de régulation, mais devra tout de même donner une certaine forme de déclaration trimestrielle.

Il devra aussi recevoir une autorisation pour modifier la date de publication de ses comptes, a précisé la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA).

Fortis, qui doit en principe publier ses résultats le 3 novembre, indique dans un communiqué qu'il publiera un état de sa nouvelle configuration "dès que possible".

A la date du 30 juin, le nouveau Fortis amaigri disposait de fonds propres de 8,8 milliards d'euros. Il estime pouvoir disposer d'une trésorerie nette de 10,5 milliards d'euros, supérieure à sa dette de 9,4 milliards d'euros, ce qui devrait lui permettre d'assurer le service de sa dette et son remboursement.

ASSEMBLEE GENERALE D'ICI DEUX MOIS

Le patron de Fortis Filip Dierckx a déclaré lors d'une téléconférence que tout était ouvert concernant l'avenir du groupe, y compris rester coté à Bruxelles et à Amsterdam.

Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée d'ici huit semaines pour présenter la nouvelle structure aux actionnaires. Les déclarations de Fortis font suite à une demande de précisions de la CBFA sur les conséquences financières du démantèlement du groupe entre les Etats néerlandais, luxembourgeois et belge et sa vente partielle à BNP Paribas.

BNP Paribas a annoncé il y a une semaine son intention de reprendre les actifs de Fortis en Belgique et au Luxembourg pour 14,5 milliards d'euros dans le cadre d'un échange d'actions avec les Etats belge et luxembourgeois.

Les Pays-Bas de leur côté ont nationalisé les actifs néerlandais de Fortis pour 16,8 milliards d'euros.

L'Etat belge conserve une minorité de blocage de 25% dans Fortis Bank Belgium et devient actionnaire de BNP Paris à hauteur de 11,6%. Il restera dans Fortis Group l'activité d'assurance à l'international et une participation de 66% dans un portefeuille de produits structurés de crédit de 10,4 milliards d'euros.

Il demeure "extrêmement difficile" de valoriser ce portefeuille, ont déclaré Filip Dierckx et d'autres dirigeants du groupe. Plutôt qu'une vente précipitée, une réduction progressive sera privilégiée.

Fortis précise que ses activités d'assurance ont dégagé un bénéfice net de 73 millions d'euros au premier semestre. /DRO

Aaron Gray-Block, version française Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below