November 14, 2008 / 6:54 AM / 9 years ago

LEAD 3 EADS-Nouvelle provision sur l'A400M, résultats en hausse

7 MINUTES DE LECTURE

* Le retard de l'A400M génère une nouvelle charge de 341 millions d'euros, d'autres délais à prévoir

* Objectif de ventes 2008 confirmé, incertitudes sur le résultat d'exploitation en raison des délais de l'A400M

* Résultats du troisième trimestre supérieurs aux attentes, bilan solide

(Actualisé avec conférence, cours, détails)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 14 novembre (Reuters) - L'action EADS EAD.PA était recherchée vendredi à la Bourse de Paris, les investisseurs ayant été rassurés par des comptes trimestriels et une situation de trésorerie solides en dépit de l'annonce d'une nouvelle provision relative au retard du programme A400M. Vers 12h45, le titre du géant européen d'aéronautique et de défense gagne 4% à 12,35 euros après une pointe à 13,08 euros peu après l'ouverture.

Commentant son bilan dans un communiqué, EADS souligne ne pas avoir "besoin de refinancement à court terme. La facilité de crédit du groupe, de trois milliards d'euros, est entièrement confirmée et n'a pas été tirée."

La maison mère d'Airbus anticipe "des flux de trésorerie disponible supérieurs à deux milliards d'euros en 2008, avant impact du financement client."

Antoine Boivin-Champeaux, analyste de CA Cheuvreux, observe: "La situation financière du groupe est rassurante dans l'environnement de marché actuel, avec un free cash flow important. Sur l'A400M, nous nous attendions à une charge plus importante même si une autre provision est à prévoir, sûrement dès le quatrième trimestre".

Menaces Sur Les Resultats 2008

Après l'A380 en 2005, 2006 et 2007, le programme A400M est devenu cette année le sujet de préoccupation numéro un d'EADS.

L'entreprise a déclaré avoir passé une charge exceptionnelle de 341 millions d'euros pour faire face aux difficultés du développement du futur avion de transport militaire et a averti que le projet subirait des délais supplémentaires.

Lors de la présentation de ses comptes semestriels le 30 juillet, EADS avait confirmé viser un résultat opérationnel 2008 de 1,8 milliard d'euros. L'entreprise a noté vendredi qu'une incertitude pesait sur cet objectif, compte tenu des difficultés du programme A400M, mais réitéré son ambition de dépasser le seuil des 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

EADS avait déjà été contraint d'inscrire une provision de 1,4 milliard d'euros dans ses comptes 2007 en raison des écueils accumulés sur l'A400M, un programme de quelque 20 milliards d'euros, et risque d'avoir à verser des pénalités aux pays clients. La France, pressée de remplacer de vieux Transall, semble davantage encline à des concessions que l'Allemagne qui estime que le contrat doit être honoré dans toutes ses modalités.

Lors d'une présentation aux analystes, EADS a qualifié ses premières discussions avec les gouvernements d'encourageantes même si elles sont loin d'être finalisées.

Pénalisé par des problèmes informatiques et de motorisation, l'A400M a vu son premier vol reporté à plusieurs reprises. La première livraison ne devrait pas avoir lieu avant 2010.

Interrogé sur la production de l'A380 au cours d'une conférence téléphonique, autre sujet sensible, Louis Gallois, président exécutif d'EADS, a indiqué qu'Airbus avait eu à faire face à une hausse de ses coûts et que deux livraisons du gros porteur prévues en 2009 étaient susceptibles d'intervenir en 2010. "Nous envisageons toutefois toujours 12 livraisons cette année", a-t-il dit.

Le dirigeant a ajouté que les annulations de commandes recensées jusqu'ici chez Airbus n'étaient pas liées à la crise financière même s'il fallait s'attendre à d'autres annulations en 2009 alors que le transport aérien subit un retournement conjoncturel particulièrement violent.

Nouvelles Economies

Exposé à la fois au cycle aéronautique et aux changes, EADS s'est engagé sur plusieurs programmes d'économies de taille ces derniers mois avec notamment "Power 8" chez Airbus et sa déclinaison, "Power 8+", au sein de toutes les autres divisions. Le premier plan doit permettre à EADS de dégager quelque 2,1 milliards d'euros d'économies annuelles à partir de 2010 et un milliard d'économies supplémentaires à partir de 2011-2012.

"En complément de 'Power8+', EADS travaille sur un plan d'intégration et d'économies baptisé 'Future EADS'. Il vise à réaliser une meilleure intégration, à améliorer le processus de décision et l'interaction entre le siège et les divisions. Ce plan générera un minimum de 200 millions d'économies en 2011-2012 au siège et dans les divisions", explique le groupe.

Au titre du troisième trimestre, EADS a fait état d'un résultat d'exploitation de 860 millions d'euros, à comparer à une perte de 711 millions d'euros un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a atteint 9,7 milliards d'euros et le résultat net 679 millions d'euros.

Le consensus Reuters (12 analystes interrogés), arrêté au 12 novembre, anticipait en moyenne un résultat opérationnel de 679 millions d'euros et un résultat net de 377 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 9,23 milliards.

EADS précise que les fluctuations du taux de change euro-dollar en fin d'année "pourraient avoir des conséquences négatives ou positives sur les résultats liés à la réévaluation au cours de clôture du taux de change du dollar de certains éléments du bilan d'Airbus." La majorité des coûts d'Airbus sont en euros alors que ses ventes sont libellées en dollars.

L'euro a culminé à 1,6037 dollar le 15 juillet. Vendredi, il se traitait à 1,2693 dollar EUR=. /MB

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below