November 10, 2011 / 10:25 AM / 6 years ago

RPT-LEAD 1-Thales - Un échange d'actifs avec Safran fait du sens

6 MINUTES DE LECTURE

(Répétition du 4e para après l'intertitre, pour ajouter la précision "à l'intérieur des frontières du périmètre")

* Les 2 groupes doivent faire face à une concurrence accrue

* Les frontières dans l'échange d'actifs peuvent encore bouger

* Les discussions se déroulent dans un "bon climat"

par Cyril Altmeyer

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Un échange d'actifs entre Thales (TCFP.PA) et Safran (SAF.PA) dans la défense ferait du sens d'un point de vue industriel au moment où la concurrence internationale se durcit, a déclaré jeudi Luc Vigneron, le PDG de Thales.

Des sources industrielles ont déclaré à Reuters en début de semaine que les deux équipementiers pour l'aéronautique, la défense et la sécurité peinaient à se mettre d'accord et que la crainte d'un conflit social face aux risques pour l'emploi dans les deux groupes pourrait repousser tout accord au-delà de l'élection présidentielle du printemps 2012. (voir [ID:nL6E7M73YI])

Luc Vigneron a assuré que les discussions se déroulaient dans un "bon climat", alors que Charles Edelstenne, patron de Dassault Aviation (AVMD.PA), premier actionnaire industriel de Thales, avait accusé cet été Safran d'intransigeance.

"Cela fait du sens au point de vue industriel, cette idée de faire travailler plus étroitement ensemble deux acteurs français dans l'optronique et la navigation inertielle, face à un environnement compétitif international qui est dur, qui va se durcir encore et pour lequel c'est l'international qui apporte la clé de la croissance", a souligné Luc Vigneron.

Thales et Safran avaient annoncé en mai la reprise de discussions - qui avaient été interrompues à la mi-2010 - sous la pression de l'Etat, leur actionnaire commun, qui cherche à réduire les doublons dans un secteur de la défense en pleine période de disette budgétaire. L'Etat détient 30,2% de Safran et 27% de Thales. [ID:nLDE7490E7]

"Est-ce que cela aboutira ? Dans ce genre d'affaire il y a des intérêts stratégiques et patrimoniaux de part et d'autre qui doivent être respectés", a ajouté Luc Vigneron lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE).

"Ce n'est pas une opération simple, Notamment chez notre partenaire Safran où on parle d'activités qui sont étroitement imbriquées les unes et les autres", a-t-il souligné, observant que c'était un peu moins le cas chez Thales.

Vers Un Accord Reduit ?

Un conseil d'administration prévu mercredi chez Safran, notamment pour évoquer le sujet, a été annulé, tandis que les salariés de sa filiale Sagem ont organisé une manifestation.

Selon Les Echos de jeudi, Safran et Thales n'envisageraient plus que des coopérations techniques et commerciales dans le seul domaine de l'optronique et sans qu'aucune usine ne change de main. [ID:nL6E7MA0KS]

Luc Vigneron s'est refusé à tout commentaire sur les modalités des discussions, tout comme une porte-parole de Safran.

Les frontières à l'intérieur du périmètre en discussion - qui inclut l'optronique, la navigation inertielle et la génération électrique - ont bougé depuis le début et pourraient continuer à le faire pour des raisons stratégiques et sociales, a-t-il noté.

L'optronique est une technologie qui mêle électronique et optique, tandis que la navigation inertielle permet à un avion de se guider automatiquement. La génération électrique concerne l'alimentation en énergie des avions.

Thales a annoncé mardi un tassement de son chiffre d'affaires sur neuf mois, mais ses prises de commandes augmentent de 15%, profitant du dynamisme de l'aéronautique civile et du contrat de rénovation des Mirage 2000 en Inde. Le groupe a également confirmé ses objectifs annuels. [ID:nL6E7M80CA]

Luc Vigneron a dit avoir plusieurs contrats de plus de 100 millions d'euros en cours de négociation.

Il a également mesuré le potentiel des hausse des cadences annoncées notamment dans les monocouloirs chez Airbus, dont les performances ont permis à sa maison mère EADS EAD.PA de relever jeudi matin ses objectifs annuels. [ID:nL6E7MA0FR]

"Si la totalité instantanée de ce qu'a Airbus en termes de carnet de commandes était transformé en commandes d'électronique pour nous, cela représenterait deux milliards de dollars de plus", a-t-il observé.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below