KBC-Perte au T3, avec la Grèce et d'autres dépréciations

jeudi 10 novembre 2011 09h27
 

BRUXELLES, 10 novembre (Reuters) - KBC (KBC.BR: Cotation) a fait part jeudi d'une perte inattendue au troisième trimestre, la Grèce, l'Irlande, la Bulgarie, la Hongrie et certaines cessions lui ayant coûté au total 1,3 milliard d'euros.

Le bancassureur a annoncé son intention de rembourser 500 millions d'euros, sur les sept milliards d'euros qui lui ont été prêtés par la Belgique pendant la crise de 2008-2009.

Le gouvernement fédéral appliquera sur cette somme une pénalité de 15%.

KBC a ajouté qu'en raison de ses bons résultats d'octobre, il s'attend à un bénéfice net courant pour l'année entière situé entre 1,2 et 1,4 milliard d'euros.

Sa perte nette courante est ressortie à 248 millions d'euros, alors que huit analystes interrogés par Reuters attendaient une bénéfice de 83,4 millions d'euros en moyenne.

"Malheureusement, les résultats du troisième trimestre se ressentent gravement d'éléments exceptionnels liés au climat macroéconomique incertain et aux conditions du marché particulièrement mouvementées", explique le directeur général Jan Vanheve.

"Nous déplorons dès lors, au troisième trimestre, une perte largement imputable à ces facteurs déterminants du marché."

Le titre chutait de 6,83% à 12,230 euros dans les premiers échanges de la Bourse de Bruxelles.

(Nicolas Delame pour le service français)