September 5, 2011 / 8:49 AM / 6 years ago

LEAD 2-Dassault-Les négociations Safran/Thales n'ont pas repris

4 MINUTES DE LECTURE

* Clarification "dans les jours qui viennent" sur une reprise des discussions entre Safran et Thales -PDG Dassault Aviation

* Optimisme sur l'aboutissement des discussions d'ici fin 2011 -DGA

* Pas de reprise notable du marché des avions d'affaires -PDG Dassault Aviation

(actualisé avec les déclarations du délégué général pour l'armement)

par Cyril Altmeyer

RENNES, 5 septembre (Reuters) - Les discussions entre Safran (SAF.PA) et Thales (TCFP.PA) n'ont pas encore repris après avoir été interrompues pendant les vacances, mais les prochains jours devraient permettre d'y voir plus clair, a déclaré lundi à Reuters le PDG de Dassault Aviation (AVMD.PA).

Interrogé en marge de l'Université d'été de la défense à Rennes, Charles Edelstenne a en outre fait savoir qu'il ne voyait pas encore de reprise notable du marché des avions d'affaires sur fond d'incertitude macroéconomique, mais qu'il constatait un petit dégel du marché de l'occasion.

"On va voir dans les jours qui viennent", a déclaré le PDG au sujet du dossier Safran-Thales, Dassault Aviation étant le premier actionnaire industriel de Thales avec 26% du capital, l'Etat français en détenant 27%.

Prié de dire s'il était optimiste ou pessimiste sur les discussions entre les deux groupes de défense, Charles Edelstenne a répondu : "Je n'ai pas à être optimiste. Pour faire, il faut être deux. Et moi j'ai donné un accord pour que l'on fasse."

Un an après les avoir interrompues, Safran et Thales avaient annoncé en mai avoir repris des discussions sur un échange d'actifs dans la défense, sous la pression de l'Etat, leur actionnaire commun qui cherche à réduire les doublons dans un secteur en pleine réduction budgétaire. (voir [ID:nLDE7490E7])

Interrogé lors du même événement consacré à la défense, le délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon s'est déclaré optimiste sur l'aboutissement des discussions d'ici la fin de l'année.

La Piste Thales-Nexter

Le PDG de Dassault Aviation s'est en outre refusé à tout commentaire concernant l'avancée des discussions sur la vente du Rafale aux Emirats arabes unis.

Le quotidien économique Les Echos rapportait la semaine dernière que Dassault Aviation devait remettre une offre commerciale définitive aux Emirats d'ici à la mi-septembre pour la vente d'une soixantaine d'avions de combat Rafale. [ID:nLDE780012]

Charles Edelstenne s'est également refusé à tout commentaire en réponse à une question au sujet d'une reprise des discussions avec le conseil national libyen.

Le Premier ministre François Fillon avait déclaré fin juin que la France espérait exporter le Rafale d'ici quelques semaines ou quelques mois, tout en reconnaissant que le haut niveau de technologie de l'avion de combat de Dassault Aviation rendait la tâche ardue. [ID:nLDE75M10O]

Dans un entretien publié samedi dans Le Monde, le délégué général pour l'armement se disait quant à lui "certain" qu'un premier contrat de vente d'avions Rafale serait conclu. [ID:nLDE782042]

Laurent Collet-Billon prônait par la même occasion des rapprochements dans la défense.

Interrogé lundi au sujet d'un rapprochement entre Thales et le fabricant public d'armements terrestres Nexter, il a estimé que cela faisait partie des scénarios à examiner.

Avec Marie Mawad, édité par Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below