Bourse-Crédit agricole sort de l'EuroStoxx 50, l'action chute

jeudi 1 septembre 2011 12h57
 

PARIS, 1er septembre (Reuters) - Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation) accuse jeudi la plus forte baisse de l'indice CAC 40 .FCHI après la décision de plusieurs bureaux d'analyses d'abaisser leur objectif de cours sur la valeur et la sortie du titre de l'indice EuroStoxx 50 .STOXX50E.

Vers 12h50, l'action Crédit agricole SA chute de 4,21% à 6,5340 euros et sous-performe du coup nettement l'indice bancaire européen en recul de 0,54% au même moment.

Depuis le début de l'année, la banque française, très exposées à la dette souveraine des Etats périphériques de la zone euro, a vu sa capitalisation boursière chuter de plus de 30%. Elle ressort désormais à 16 milliards d'euros.

Les analystes d'UBS ont ainsi abaissé leur objectif de cours sur le Crédit agricole à 6,9 euros contre 9 euros précédemment. Citi a aussi revu à la baisse son objectif sur le titre à 7 euros contre 9,6 euros. (voir [ID:nLDE78008X])

"A l'avenir, nous n'excluons pas d'autres dépréciations sur ses investissements financiers, en particulier Bankinter et BES, et/ou d'autres injections de capital", soulignent les analystes de Citi dans leur note de recherche.

Outre sa filiale Emporiki CBGr.AT en Grèce et ses deux filiales Cariparma et Fiduciaria en Italie, le Crédit agricole détient des participations de plus de 20% au capital de la banque espagnole Bankinter (BKT.MC: Cotation) et dans la portugaise Banco Espirito Santo BES.LS.

L'action souffre aussi de la sortie du titre de l'indice EuroStoxx 50 en raison de la chute de sa capitalisation boursière. Crédit agricole et Alstom (ALSO.PA: Cotation) ont ainsi été remplacés par le groupe espagnol Inditex (ITX.MC: Cotation), propriétaire de la chaîne de prêt-à-porter Zara, et le fabricant automobile allemand Volkswagen (VOWG_p.DE: Cotation).

"Ils sortent de l'indice (EuroStoxx 50, NDLR). Donc tous les actifs benchmarkés doivent vendre le titre", explique un analyste financier basé à Londres qui n'a pas souhaité être nommé.

Le Crédit agricole a assuré jeudi dernier, lors de la présentation de ses comptes du deuxième trimestre, pouvoir affronter un gel des liquidités en provenance du marché monétaire américain pour satisfaire ses besoins de refinancement. [ID:nLDE77N0IV]

Elle avait à cette occasion démenti des informations de presse affirmant que la banque avait prévu un programme de recapitalisation de ses filiales d'Europe du Sud de 1,5 milliard d'euros. [ID:nWEA1857]

(Matthieu Protard et Blaise Robinson, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gregory Schwartz)