25 août 2011 / 07:13 / dans 6 ans

LEAD 1-Bureau Véritas confiant, ne voit pas d'impact de la crise

* Croissance organique 6,6% au S1, marge ajustée 16%

* Pas d‘impact visible de la crise sur l‘activité

* Forte progression des résultats prévue en 2011

* Plus de E100 mlns de CA au S2 liés à des acquisitions

PARIS, 25 août (Reuters) - Bureau Veritas (BVI.PA), qui réalise près de la moitié de son activité dans les pays émergents, table sur une forte progression de ses résultats en 2011, la détérioration de la conjoncture économique n‘ayant pas pour le moment d‘impact sur l‘activité du groupe de certification.

Bureau Veritas, qui doit présenter le 20 septembre un nouveau plan stratégique allant jusqu’à 2015, bénéficie notamment de la vigueur du secteur pétrolier, où il compte parmi ses clients les grandes compagnies comme Exxon (XOM.N) ou BP (BP.L).

“Les premiers mois de l‘année ont bénéficié d‘un environnement économique solide, tirés notamment par le pétrole, l’énergie, les matières premières”, a souligné le PDG Frank Piedelièvre, lors d‘une conférence téléphonique.

“Nos carnets de commandes se remplissent très bien”, a-t-il observé, ajoutant qu‘il ne percevait pas de signe de ralentissement de l‘activité.

Le groupe, qui a déjà racheté quatre sociétés depuis le début de l‘année, prévoit d‘ajouter au second semestre quelque 100 millions d‘euros de chiffre d‘affaires grâce à de nouvelles acquisitions.

“Nous avons une grande quantité d‘opérations aujourd‘hui à l’étude, une dizaine au total est prévue sur l‘année avec des tailles très variables”, a précisé Franck Piedelièvre.

HAUSSE DU TITRE

Pour l‘ensemble de l‘exercice 2011, le groupe a ainsi confirmé qu‘il tablait sur une forte progression du chiffre d‘affaires et des résultats, et sur une croissance organique supérieure à celle de 2010, proche de celle du second semestre 2010 (+5,9%).

Au premier semestre, le chiffre d‘affaires a progressé de 20% à 1.622,8 millions (+6,6% en croissance organique) et le résultat opérationnel ajusté (hors éléments exceptionnels liés aux acquisitions) de 15% à 259,5 millions. La marge du groupe a reculé de 70 points de base à 16,0% en raison essentiellement de l‘acquisition de la société Inspectorate, dont la rentabilité était inférieure à la moyenne du groupe.

Le cash flow libre (flux net de trésorerie disponible après impôts, intérêts financiers et Capex) s‘est élevé à 30,8 millions d‘euros au premier semestre (73,4 millions au premier semestre 2010).

Le titre a ouvert en hausse de près de 1% à 53,80 euros à la Bourse de Paris, portant sa capitalisation boursière à 5,9 milliards d‘euros. Le titre perd toutefois encore 5,15% depuis janvier.

* Le communiqué :

link.reuters.com/num43s

* Les principales données financières du groupe

link.reuters.com/vum43s

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below