17 août 2011 / 08:22 / il y a 6 ans

LEAD 1-Carlsberg-T2 décevant, objectif abaissé, l'action chute

* Rex T2: 3,70 mds de couronnes (consensus: 4,34 mds)

* Les hausses de prix en Russie ont pesé sur les ventes

* Prévision de croissance du bénéfice 2011 abaissée

* L'action cède plus de 14% à la Bourse de Copenhague

COPENHAGUE, 17 août (Reuters) - Le brasseur danois Carlsberg (CARLb.CO) a fait état mercredi d'un recul de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre, décevant le marché en raison de ses difficultés sur le marché russe, et a abaissé la prévision de croissance annuelle de son résultat.

Ces annonces ont sapé le cours du titre à la Bourse de Copenhague, qui dévissait de 14,06% vers 8h10 GMT, tandis que l'indice Stoxx Europe 600 .SX3P des valeurs alimentaires perdait 0,16%.

Le numéro quatre mondial du secteur a déclaré s'attendre désormais à ce que son bénéfice net ajusté progresse de 5 à 10% sur l'année, alors qu'il tablait auparavant sur une croissance de plus de 20%.

Son résultat d'exploitation a chuté à 3,70 milliards de couronnes danoises (497 millions d'euros), contre 4,24 milliards un an plus tôt. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne 4,34 milliards de couronnes.

"La performance en Russie au deuxième trimestre a été inférieure aux attentes", déclare le directeur général Jorgen Rasmussen dans un communiqué.

Le marché russe, qui représente quelque 40% des ventes mondiales de bières du groupe, s'est contracté d'environ 2% au deuxième trimestre, peut-on lire.

Pour l'ensemble de l'année, Carlsberg a également abaissé sa prévision de croissance de ses ventes de bière en volume en Russie, s'attendant désormais à un pourcentage faible, alors qu'il tablait précédemment sur une croissance comprise entre 2 et 4%.

"La reprise sur le marché de la bière prend plus de temps que nous l'anticipions alors que le consommateur russe doit s'adapter à la hausse de prix exceptionnelle d'environ 30% appliquée au cours des 18 derniers mois", ajoute Jorgen Rasmussen. "Cela affecte négativement nos bénéfices 2011 en Russie et c'est la principale raison qui explique la révision de notre prévision 2011".

Le groupe a également mis en cause la météo défavorable du deuxième trimestre, qui a dissuadé les consommateurs de consommer de la bière.

"Je ne pensais pas que Carlsberg aurait abaissé sa prévision à cause de ça", estime Stig Nymann, analyste pour ALM Brand Markets, qui juge qu'il aurait été plus aisé d'appliquer des hausses de prix en Europe de l'Est.

Les ventes du groupe ont grimpé de 4,3% entre avril et juin à 18,74 milliards de couronnes, conformément aux attentes des analystes qui prévoyaient 18,73 milliards.

Malgré ces annonces plutôt décevantes, Jorgen Rasmussen a dit voir la lumière au bout du tunnel. "Je ne doute pas que notre activité en Russie renoue avec la croissance", a-t-il dit. "En même temps, je suis satisfait des performances du reste du groupe."

Mette Fraende, Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below