E.ON abaisse sa perspective, son dividende et ses effectifs

mercredi 10 août 2011 11h01
 

FRANCFORT, 10 août (Reuters) - E.ON (EONGn.DE: Cotation), premier groupe mondial de services aux collectivités par le chiffre d'affaires, a publié à son tour mercredi un bénéfice semestriel inférieur aux attentes, et a revu ses perspectives à la baisse à la suite de la décision de l'Allemagne de sortir du nucléaire d'ici 2022.

Le groupe allemand d'électricité a aussi annoncé une restructuration de ses activités impliquant la suppression de 11.000 postes à moyen terme, ce qui représente 14% de son effectif total.

Le groupe prévoit en outre de verser un dividende d'un euro pour 2011, contre 1,30 euro prévu initialement.

Son concurrent RWE (RWEG.DE: Cotation) avait annoncé mardi un recul de 40% de son bénéfice d'exploitation brut au premier semestre. (voir [ID:nLDE778023])

Pour 2011, E.ON prévoit désormais un bénéfice d'exploitation brut ajusté (Ebitda) compris entre 9,1 et 9,8 milliards d'euros, contre une fourchette de prévision initiale allant de 10,7 à 11,4 milliards d'euros.

Sa prévision de bénéfice net ajusté pour l'exercice a également été abaissée à 2,1-2,6 milliards d'euros, contre 3-3,7 milliards précédemment.

E.ON a annoncé un Ebitda en baisse de 45% au premier semestre à 4,3 milliards d'euros (consensus 4,69 milliards).

Son bénéfice net ajusté sur la période a reculé de 71% d'une année sur l'autre à 900 millions d'euros (consensus 1,16 milliard).

En Bourse, après ces annonces, l'action E.ON perdait 1,6% à 15,28 euros à 9h00 GMT et RWE cédait 1,4% à 28,35 euros, globalement en phase avec l'indice DAX .GDAXI qui reculait de 1,2%.

(Christoph Steitz, Catherine Monin pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)