10 août 2011 / 05:38 / il y a 6 ans

LEAD 4-GDF met le cap sur l'Asie en s'alliant au chinois CIC

* Le fonds chinois investira E2,3 mds dans l'exploration-production de GDF Suez

* CIC prendra en échange une part de 30% dans le pôle

* GDF Suez confirme son objectif d'Ebitda pour 2011

* L'action parmi les fortes hausses du CAC 40

(Actualisé avec présentation)

par Matthieu Protard et Marie Maitre

PARIS, 10 août (Reuters) - GDF Suez GSZ.PA a officialisé mercredi son projet d'alliance avec le fonds souverain chinois CIC, entendant accélérer son développement en Asie et confirmant son souhait de se renforcer dans les pays émergents après le rachat l'été dernier d'International Power.

Le numéro un mondial des services collectifs, qui publiait ses résultats semestriels, a indiqué que China Investment Corp (CIC) investirait 2,3 milliards d'euros dans son pôle exploration-production en échange d'une participation de 30%, confirmant des informations de Reuters. (voir [ID:nLDE77810C])

GDF Suez prévoit également de céder au fonds chinois sa participation de 10% dans l'usine de liquéfaction Atlantic LNG de Trinité-et-Tobago pour 600 millions d'euros.

Ces deux opérations pourraient être finalisées cette année.

"Au sein du monde émergent, l'Asie-Pacifique représente une des zones ayant la plus forte croissance. Notre accord avec CIC va nous permettre de développer encore plus notre leadership dans ces pays à forte croissance", a déclaré le PDG Gérard Mestrallet, lors d'une conférence téléphonique.

"Nous souhaitons accélérer notre développement dans cette zone. Notamment dans la production d'électricité, nous voulons augmenter nos capacités de 25% d'ici 2013", a-t-il ajouté.

Gérard Mestrallet, qui a estimé que la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars ouvrait un "âge d'or" pour le gaz, a estimé que l'Asie représentait les deux tiers du marché mondial du gaz naturel transporté sous forme liquide (GNL).

Rien qu'en Chine, trois centrales de GNL sont en cours de construction et 14 autres en projet dans les années à venir. GDF Suez espère utiliser le réseau de CIC en Chine pour y décrocher des contrats dans l'énergie et l'environnement.

Après avoir ouvert en hausse de plus de 4%, l'action progressait de 1,95% à 20,41 euros à 14h45, affichant l'une des fortes hausses de l'indice CAC 40 .FCHI, lui-même en repli de 0,9%.

Depuis le début de l'année, le titre perd néanmoins 23,9% tandis que l'indice européen des services collectifs .SX6P recule de 18%.

"La nouvelle significative est que la société a confirmé les discussions sur la vente d'une participation de 30% dans le pôle exploration et production pour 2,3 milliards d'euros et confirmé ses objectifs pour 2011", a commenté un trader basé à Paris.

OBJECTIF DE SYNERGIES CONFIRMÉ

GDF a souligné que le projet d'alliance avec CIC contribuerait à hauteur de 2,9 milliards d'euros à son programme d'optimisation de portefeuille de 10 milliards d'euros.

Il a dans le même temps confirmé ses objectifs pour 2011 après un premier semestre au-dessus des attentes.

Son bénéfice net ressort ainsi à 2,7 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année, contre 2,4 milliards attendus par les analystes, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S en date du 5 août. [ID:nLDE77404E]

L'Ebitda a progressé de 8,2% à 8,9 milliards d'euros sur la période et le chiffre d'affaires de 7,9% à 45,7 milliards.

Le groupe a du coup confirmé ses objectifs d'Ebitda compris entre 17 et 17,5 milliards pour 2011 et de 20 milliards en 2013.

Gérad Mestrallet a estimé que tout ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en Europe serait plus que compensé par le dynamisme des pays émergents.

GDF Suez compte dépenser en moyenne 11 milliards d'euros par an sur la période 2011-2013 dans des projets de production de gaz et d'électricité dans les émergents, où il estime que 80% du total mondial des nouvelles capacités de production d'énergie seront construites dans les 20 ans à venir.

Interrogé sur l'évolution du prix du pétrole, dont le cours a baissé ces derniers jours, Gérard Mestrallet a dit qu'une baisse durable aurait une incidence favorable sur les prix du gaz.

"Si les prix du pétrole devaient baisser durablement, cela aura effectivement un effet favorable sur les prix à terme (du gaz, NDLR)", a-t-il expliqué, prenant toutefois soin de préciser qu'il ne s'agit pour l'heure que d'une baisse du pétrole "de quelques jours".

* Le communiqué de GDF Suez sur CIC :

link.reuters.com/vaj23s

* Le communiqué de résultats :

link.reuters.com/waj23s

Avec Blaise Robinson, Alexandre Boksenbaum-Granier et Cyril Altmeyer, Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below