August 5, 2011 / 8:00 AM / 6 years ago

LEAD1-Air France KLM-Trafic passager +6,9% en juillet,fret -2,7%

3 MINUTES DE LECTURE

* Recettes passagers en hausse grâce à la classe affaires

* Baisse du trafic et des recettes dans le fret

* Tendances passagers toujours en hausse, mais le rythme ralentit - Iata

PARIS, 5 août (Reuters) - Air France-KLM (AIRF.PA), première compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires, a enregistré en juillet une hausse de son trafic passagers assortie d'une augmentation des recettes, mais une baisse de son activité fret.

L'action Air France perdait 5,74% à 6,56 euros vers 9h20, sur fond de craintes de rechute de l'économie mondiale et d'extension de la crise de la dette en zone euro.

La compagnie franco-néerlandaise a enregistré une hausse de 6,9% de son trafic passagers le mois dernier, plus forte que l'augmentation de 5,4% des capacités opérée sur le mois.

Le coefficient d'occupation a progressé quant à lui de 1,2 point à 87,3%.

"La recette unitaire au siège kilomètre offert (RSKO) hors change est en amélioration sur l'année précédente, tirée par le trafic en classe affaires", a souligné Air France dans un communiqué.

Sur les réseaux Amériques et Asie, le coefficient d'occupation a dépassé dans les deux cas 90%, tandis que le trafic a augmenté respectivement de 9,6% et de 8,1%.

Le réseau européen est quant à lui resté "dynamique" le mois dernier (+7,2%) malgré la crise de la dette.

En revanche, le transport de fret demeure à la peine comme les mois précédents. Les troubles en Afrique et au Moyen-Orient, conjugués à des surcapacités au départ de l'Asie, se sont traduits par une baisse de 2,7% du trafic cargo en juillet.

Les capacités étant restées globalement stables, le coefficient de remplissage a reculé de 2,1 points à 64,0%, tandis que la recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change est en baisse d'une année sur l'autre.

L'association internationale du transport aérien (Iata) a déclaré la semaine dernière que la tendance pour le transport passagers restait orientée à la hausse, mais à un rythme inférieur aux taux de 10% observés lors du rebond qui a suivi la dernière crise économique.

"Le ralentissement reflète la dégradation de la croissance économique ainsi que la hausse des coûts induite par l'augmentation des prix du kérosène et par l'alourdissement de la fiscalité dans certains pays", a expliqué l'Iata.

L'association a également rappelé que les volumes de fret, baromètre des échanges économiques, n'avaient pas affiché de croissance depuis juillet ou août 2010.

Tim Hepher, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below